Test du graveur laser Alfawise C50

TEST RÉALISÉ PAR CEDRIC MULLER POUR NOZZLER.

Salut à tous.

Alors aujourd’hui chez Nozzler, ont part en mode découverte totale. Je m’explique : 

Gearbest nous a fait confiance pour tester un graveur laser de la marque Alfawise. N’ayant strictement aucune connaissance dans le domaine, j’ai décidé d’attendre de recevoir le produit avant de me renseigner dessus.

Et j’ai reçu ça !

Autant dire que quand j’ai reçu le carton, au début je me suis dit qu’il y avait un problème. Ensuite j’ai pensé à une blague et en ouvrant le carton j’ai compris que non et que c’était bien le produit à tester.

Il s’agit donc du mini graveur laser Alfawise C50.

Au vu du produit, et de mes connaissances en graveur laser, et bien pour une fois je vais faire une revue en totale découverte.

Bien on passe au concret : 

ETAPE 1 : le déballage

Déjà le packaging est optimal, tout est à sa place et bien callé !

Bonne surprise, c’est bien fourni !

Les lunettes de protection, très important et on ne le répète jamais assez : LA SÉCURITÉ C’EST PRIMORDIALE. Je n’ai peut-être pas de connaissance en gravure laser mais il est évident qu’un laser, quelque soit sa puissance, est dangereux pour les yeux. Donc on se protège et on met les lunettes pour voir la vie en vert ! 😎

Il y a beaucoup de matériaux de test, et ça, ça fait plaisir. Il y a des cubes de bois, des planchettes de contreplaqué, du papier, du carton, du feutre et de la flanelle.

On trouve aussi une plaque métallique (aluminium) qui sert de base pour la découpe. Ça évite d’abimer le support où l’on pose le laser.

Et enfin le manuel, bon celui-ci est assez succinct mais on y apprend que pour utiliser le laser il faut un smartphone ou une tablette. Ce n’est pas habituel mais bon ok … qui n’a pas de smartphone de nos jours ….

D’ailleurs pour cela, c’est assez sympa, une carte avec un QR code est fourni !

Etape 2 : Le montage !

Alors là on ne peut pas faire plus simple ….. je clipse de chaque coté les carénages et voilà ! 10 secondes !

Je branche la machine au secteur et elle démarre !

Cependant la simplicité pour moi s’arrête ici. En effet quelques désagréments sont venus ponctuer tout ça.

En effet, je télécharge l’application sur mon smartphone, je précise Android et vous allez comprendre pourquoi, je l’installe et la lance. L’application me trouve bien le laser (communication Bluetooth) mais là c’est le drame ! impossible d’aller plus loin. Je ne sais pas si c’est un bug de l’application ou pas mais la fenêtre de détection ne s’enlève pas lorsque je sélectionne le laser et aucune action n’est possible.

Autant dire que c’est très frustrant ! tout était si facile jusqu’à maintenant.

Je dispose aussi d’une tablette Android, j’essaie dessus et même constatation …..

Bon, dernier essai. Je dispose aussi d’une tablette Apple. Je télécharge l’application, la lance et là, stupeur, non seulement ça fonctionne mais l’application m’informe qu’il faut que je fasse une mise à jour du firmware du laser. N’ayant pas le choix je le fais et après cette mise à jour j’arrive sur le menu de l’application.

Etant dans l’informatique à la base, je me dis que peut être le souci de mise à jour était à l’origine du bug sur Android. Je vérifie et bingo ! Maintenant ça fonctionne sur mon smartphone et sur ma tablette Android.

Donc en somme, si je n’avais eu un périphérique Apple, j’aurais été complétement bloqué.

La suite majordome !

ETAPE 3 : les tests !

Je rappelle que je suis toujours en mode découverte et me laisse porter par l’application. Celle-ci est très simple d’utilisation je dois dire.

TEST N°1 :

Je vais commencer par tenter de graver sur du papier. Pour cela je sélectionne un modèle proposé par l’application et clique sur suivant. À ce moment l’application communique à fond les ballons avec le laser et envoie les données à celui-ci. J’arrive sur une page encore une fois très simple, 3 curseurs me permettant de régler la puissance du laser, la vitesse de celui-ci et enfin la vitesse de prévisualisation (je comprendrai par la suite à quoi sert cette fonction).

Ne sachant pas trop quoi faire …. Je clique sur suivant.

Et là on me propose soit ‘Start’ soit ‘Preview’. Etant curieux, je positionne ma feuille sur la plaque d’aluminium et clique sur preview. Le laser démarre et réalise un parcours qui se trouve être en faite un gabarit pour positionner correctement le support à graver. C’est sympa, ça évite de positionner le support en mode aléatoire et prier pour ne pas tomber à côté pendant la gravure !

J’ajuste donc la position de mon papier en conséquence et clique sur ‘Start’

Et maintenant, ben je laisse travailler la bête !

Le final est assez décevant, en effet j’ai utilisé mon smarphone pendant la gravure et du coup je ne sais pas, si encore une fois c’est dû à un problème de l’application ou de communication, mais il y a eu des décalages.

Ça ne se voit pas très bien, mais en fait ce n’est pas gravé mais découpé ! le laser à 100% pour le carton c’est un peu trop !

Pour graver le carton il faut se limiter à 50%.

Après coup, je me suis rendu compte que dans l’application, au moment des réglages puissance/vitesse, il y a un bouton en haut qui permet de sélectionner quel matériau on veut utiliser et que cela prérègle les valeurs !

D’ailleurs en parlant de puissance, quel type de laser c’est ? Dans la documentation il n’y a rien à ce propos. Je vais donc investiguer le net, et il apparait que c’est un laser Osram de 1600mW. Plutôt bon quoi !

Test numéro 2 : 

Cette fois je tente la gravure sur une planchette de bois et avec comme modèle une image perso. C’est plutôt bien fait car je sélectionne l’image à utiliser, sélectionne le mode ‘grayscale’ qui passe automatiquement l’image en dégradé de blanc/gris/noir.

À la page suivante, je n’oublie pas de sélectionner le matériau, et lance le tout.

Cette fois le résultat est là. Je dois dire que quand on est en mode découverte total, c’est vraiment satisfaisant d’obtenir un résultat comme ça si facilement.

Alors par contre un point important : L’utilisation du laser nécessite un endroit aéré. En effet pendant la gravure celui-ci a dégagé beaucoup de fumées/poussières/Odeurs désagréables et potentiellement nocives. Encore une fois, on ne joue pas avec la sécurité. 

TEST N°3 :

Maintenant il me reste à tester les capacités de découpe de la machine.

Je ne vais pas trop m’éternisé mais en gros deux points font que la découpe des planchettes de bois n’est pas possible.

  • La puissance du laser est un peu faible
  • Les moteurs pas à pas utilisés ne sont pas assez précis (vous allez comprend pourquoi)

1er échec

Test réalisé avec planchette directement sur la plaque d’aluminium.

Je relance le test de découpe en rehaussant la planchette avec les 4 cube fournis

Voila pourquoi je disais que les moteurs pas à pas ne sont pas précis, on voit bien les décalages successifs.

Je précise aussi, que l’application ne permet pas de régler le nombre de tours à faire. Quelques soit le matériau, le laser ne fait que deux tours. Il faut faire un ‘Replay’ pour refaire deux tours supplémentaires.

Pour le 1er test de découpe j’ai réalisé 16 tours.

Pour le 2ème test au bout de 10 j’ai arrêté au vu des décalages.

Pour finir je tente la découpe du carton (et là à mon avis pas de souci)

1ere fois : j’ai limité le laser a 80%, pas assez puissant ce n’est pas passé à travers. On notera un léger décalage sur la tête de l’éléphant.

2ème fois : toujours a 80% mais je lance deux fois pour faire 4 tours :

Le constat est sans équivoque.

Dernier test : Laser toujours a 80% mais cette fois j’ai réduit la vitesse à 70%

Victoire !!!

MA CONCLUSION :

Alors c’est assez simple, si vous voulez découvrir le monde de la gravure laser aller y ! C’est super simple à prendre en main, c’est du plug & play et c’est fourni avec plein de matériaux pour faire des essais. 

On notera quand même deux points décevants :

  • Le bug de l’application Android à cause du firmware. Ce n’est pas normal d’être obligé de passer par un périphérique Apple pour mettre à jour et débloquer l’utilisation sur Android.
  • La qualité des moteurs pas à pas et l’absence de endstop. En effet lors du point zéro les moteurs arrivent en buttée et forcent pendant 3 à 6 secondes. 

Hormis ces deux points, c’est une machine très sympa.

Merci à Gearbest de m’avoir permis de tester le MINI LASER C50 pour Nozzler.

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo