Test du graveur AUFERO LASER 1

Après avoir lancé avec succès des graveurs découpeuse laser sous son propre nom, ORTUR décline sa gamme sur sa marque plus orientée « entrée de gamme » AUFERO, sous laquelle une CNC 3018 est sortie il y a quelques mois.
C’est donc dans cette optique qu’arrive l’AUFERO LASER 1, un laser découpeur/graveur (en fonction des options choisies) qui propose une surface de travail réduite (18cm par 18cm), par rapport aux grands frères, les Laser Master (on est maitre ou on ne l’est pas !)

Graveur laser Aufero Laser 1
01
L’AUFERO laser 1 arrive pré monté… reste à adapter l’un des 3 lasers en option!

Vidéo de l’unboxing :

AUFERO LASER 1 : Kézako

Donc, l’AUFERO LASER 1 est un petit laser « de table », facilement transportable pour pouvoir travailler quasiment « partout », en respectant malgré tout un minimum de sécurité, pour éviter de mettre le feu, de s’abimer les yeux ou de respirer des émanations nocives, en fonction du matériau utilisé ou de blesser autrui…

La force du produit, c’est qu’en plus d’arriver assemblé à 99%, on est en terrain connu :

  • La carte contrôleur est la même carte 32 bits déjà utilisée sur la gamme LASER MASTER
  • Les lasers sont également les mêmes 
  • Avec des end-stops

Présentation du produit

02
Pour la stabilité, on peut le fixer avec les équerres fournies

Le AUFERO LASER 1 arrive donc pré-assemblé, il ne reste donc qu’à mettre le laser à niveau, le fixer si besoin, et de brancher l’ordinateur en utilisant son logiciel préféré. À ce sujet, il est indiqué par la marque compatible avec  Laser GRBL ou LightBurn mais doit l’être avec les logiciels GRBL globalement. (laserweb?)

04
Le 5.5W SF, le 1.6w et la 5.5W LF (en mode découpe avec air-assist)

À l’achat, vous avez 3 options possibles qui correspondent à l’offre des lasers proposés :

  • LU-2-2 : un petit laser d’une puissance optique de 1.6w, à réserver pour de la gravure précise ou de la découpe sur matériaux légers : papier, cartons, bois tendre (gravure uniquement)
  • LU2-4-SF : on monte en puissance, avec un laser dédié à la gravure, avec ses 5.5w optique, on peut attaquer sans soucis des bois plus dur, du carrelage et d’autres matériaux (verre…)
  • LU2-4-LF : une variation de même puissance optique, 5.5w, plus orienté découpe et est d’ailleurs fourni avec un kit d’AIR ASSIST, mais sans la pompe… SI vous prenez cette option, il faut donc y penser (pompe d’aquarium ou petit compresseur d’aérographe par exemple)

La marque ne communique pas sur les lentilles utilisés par rapport aux focales de ses lasers, on retiendra juste que le SF, short focal, est destiné plus à la gravure et que le LF (Long Focal) à la découpe!

Montage et tests

Pour le montage, comme déjà abordé, c’est difficile, la machine étant assemblée à 99% 😉
Vous prenez donc le laser, vous le positionnez sur son axe pour ajuster la focale et vous serrez les vis d’assemblage. Vous insérez la fiche de connectique, et la masse… et … ben c’est tout…En 5 minutes max, vous êtes opérationnel.

Aufero Niveau 1
Pour calibrer correctement le focus, un cylindre en alu vient s’intercaler entre la surface à graver et la base du laser.
Aufero Niveau 2
Et il aussi tenir compte du parallélisme de l’axe avec le plan de gravure!

Tips réglage : pour être certain d’avoir une gravure uniforme il faut réaliser le focus en bord de machine et en bout de flèche. 

  • Dévisser 2 vis de maintien de l’axe, ce qui permet d’avoir un jeu de réglage
  • Faire la mise au point du focus près du bras principal
  • Déplacer le laser en bout de flèche
  • Refaire le focus
  • Resserrer les vis pour maintenir l’axe

Il reste à brancher votre câble USB, allumer l’ordi, chausser vos plus belles lunettes vertes protectrices… et à maintenir l’interrupteur 5 secondes pour allumer la machine.

À la mise en marche, chose intéressante par rapport à la concurrence sur cette gamme, la machine fait un “homing”, comme une immprimante 3D et est prête à fonctionner en quelques secondes depuis son origine, ce qui garantie la répétabilité des opérations!
De même, si vous lancer une gravure dépassant les limites de la machines, les sécurités logicielles empêcheront de lancer toutes opérations.

Premier test : LU2-2

Commençons par le petit poucet de la gamme, avec ses 1.6w optiques.
Autant le dire tout de suite, idéal pour débuter, il ne sera, suivant votre besoin, pas forcément la solution à envisager pour les utilisateurs avertis… Mais, si vous utiliser des solutions « multi calques » et que vous avez besoin de précisions, c’est le laser qui donnera le plus de finesse et de détails. À noter que malgré sa faible puissance relative, il permet malgré tout, des travaux avec des résultats assez bluffant, comme par exemple sur de l’ardoise ! On notera le cache basculant, fixé avec des vis de part et d’autre. Une bonne protection qui complète les lunettes de protection.
Une fois le niveau réalisé, il suffit de faire la mise au point avec le cylindre sur la surface à graver, et on y va!

05 1.6w ardoise
Malgré sa puissance relative, on obtient un bon résultat sur ardoise, mais qui nécessite de ralentir pour être plus prononcé!
06 mire test
Mire de réglage qui permet à la vitesse de 1500 d’obtenir le rendu pour différentes intensités.

Second test : LU-2-4-SF

Ce laser 5.5w optique est celui destiné à la gravure. Ceci étant dit, il fait aussi de la découpe, mais il faut prendre en compte que suivant les matériaux, sans « air-assist » pour évacuer les fumée, le résultat sera plus ou moins propre.

Cette version arrive avec un cache de protection amovible qui est maintenu magnétiquement. C’est très pratique et très bien pensé.

07 1
Le réglage du focus se fait en déplaçant le laser, avec la carte fournie et non plus le cylindre
07 5W ardoise
Gravure sur laser: pour la même vitesse, la puissance permet un résultat plus prononcé que le 1.6w

À l’usage, le gain de puissance est incontestable, même si l’on perd un peu en précision, on obtient de très bons résultats et avec un gain de temps non négligeable, car avec la puissance optique disponible, on peut aller largement plus vite, même si je me suis limité pour des raisons de stabilité: la marque recommande de ne pas dépasser 5000mm/min

Tout y passe, Bois, Carrelage peint en blanc, ardoise, et même le verre, après avoir mis un petit coup de peinture dessus !

08 5W ardoise verre 1
Lors du test sur l’ardoise, j’ai intercalé un morceaux de verre peint en noir
11 5W ardoise verre 4
Même si le focus n’était pas le meilleur, après nettoyage à l’acétone, on voit que le verre est vraiment gravé
13 5W norton white tile 1
“Norton white tile”: méthode permettant la gravure indélébile sur carrelage peint…en blanc!

À noter que pour le carrelage, il existe 2 techniques : 

  • Peindre en noir et graver en négatif, il restera la peinture noire qui formera le dessin… ça marche à tous les coups, vu que l’on brule une couche de peinture. Par contre, ça reste fragile, un frottement ou un coup de détergent et la peinture peut s’en-aller
  • La méthode dite « norton white tile », on utilise une peinture blanche chargée en dioxyde de titane, de préférence, et la brulure, en positif de la peinture, s’incruste de manière quasi indélébile, même en nettoyant l’excès de peinture avec de l’acétone par exemple, ou en grattant.

C’est cette seconde méthode qui est la plus intéressante et qui permet de vraiment tester la puissance du faisceau, avec un rendu plus ou moins prononcé suivant la charge de la peinture.

19
21
Un détail de “Lighting Star” dans la galerie des Monstres de Stan/ @Groagou sur insta!

Pour le verre, j’utilise une couche de peinture noir qui permet d’arrêter le faisceau et de marquer la surface, de même suivant la puissance, le verre sera plus ou moins marqué… Je n’ai pas test avec le 1.6w optique – qui n’aurait pas donné grand-chose à mon avis- mais on voit avec le 5.5w que le résultat est pas mal du tout malgré que je n’ai pas ajusté la mise au point du focus! Le rendu aurait été encore plus prononcé avec une vitesse plus faible, ou une intensité plus forte…
Par contre, attention, on est sur du laser et la chaleur du rayonnement peut facilement casser le verre par dilatation… donc à tester pour trouver le couple vitesse/puissance le plus efficace sans détériorer le matériau et toujours en se protégeant avec le risque de coupure!

Dernier test, LU-2-4-LF

Autre déclinaison en 5.5w, il est plus destiné à la découpe. Comme pour le SF, on peut également graver avec… mais, il faut absolument faire fonctionner l’air-assit ou au besoin le retirer… l’accumulation des fumées provoquera des dégoulinures qui ruineront vos œuvres….

23
Découpe en une passe à 80% sur une carte échantillon… sans air assist! Ça bave…!
24
Le 1mm ne résiste pas, malgré une découpe nette et efficace, on voit les trace sans l’air-assist

De même, pour la découpe, vous pouvez voir la différence avec ou sans « air-assist ».

25
SANS/AVEC: on voit la différence et l’apport de l’air-assist sur la qualité de découpe!
26
Je vous laisse deviner pour avec ou sans?!

Précautions d’usage : en mode découpe, il faut aussi trouver le juste milieu, entre puissance et nombre de passage, car un passage à faible vitesse et à forte puissance peut découper facilement, mais aussi avec l’augmentation locale de la chaleur, être un facteur de détérioration de la pièce… pouvant même la bruler localement ou totalement, l’air-assist pouvant être l’ennemi du bien et par exemple attiser des pétons jusqu’à provoquer des flammes ! Et la durée de vie de votre laser n’en sera que plus grande si vous restez à des puissances raisonnables! Il vaut donc mieux faire 4 ou 5 passage à moins de 50% de puissance que 1 ou 2 à 90%!

27
Air-assist, sans apport d’air après une gravure…l’accumulation des fumées et suies dégouline et nuira à la qualité du résultat
28
même vitesse de gravure, avec et sans air-assist… le résultat parle de lui-même!

En conclusion

ORTUR/AUFERO nous fait profiter de son savoir-faire sur ses modèles phares en mettant à disposition un modèle plus abordable pour un usage amateur, avec en plus le choix de la puissance en fonction du besoin.

Pour la gravure, le bon compromis serait pour moi de prendre le LU2-4-SF, qui permet à la fois de profiter de la puissance pour graver en vitesse plus rapide et de procéder à de petites découpes occasionnelles… mais il faudrait lui adjoindre un petit air assist pour avoir de bons résultats… Si vous êtes un tant soit peu bricoleur… c’est la bonne solution.
De l’autre côté, le LU2-4-LF permet des découpe propre, mais demande un peu de manipulation pour procéder à de la gravure propre… Dans un usage type LIGHTBURN en multicouche avec de la découpe, ça me semble la solution à retenir, mais qu’il faut maitriser pour éviter les bavures… donc soit en trouvant le bon mode pour l’air assit, soit en l’intervertissant avec la buse fournie… mais en faisant attention de retrouver les bons réglages. Donc pour ceux qui on besoin régulièrement de la découpe sans aller vers du laser CO2 par exemple

Pour les makers, je pense que sauf à disposer d’une scie à chantourner, le LU2-2, avec ses 1.6w reste trop léger… il permet de bonnes et belles gravures… mais à réserver si vous avez un usage occasionnel, car nécessitant plus de temps (plus lent et plusieurs passages potentiellement nécessaires) et hormis papier ou carton… il ne faut pas envisager de faire de la découpe avec !
Mais c’est une option idéale pour ceux qui réalise des décorations, et qui peut venir en complément pour travailler les détails. Dommage q’uil ne bénéficie pas d’un cache magnétique comme le LF!

Dans tous les cas, vous êtes sur l’utilisation d’un laser somme toute assez puissant, pour éviter les accidents matériels ou corporels, ainsi que tout risque, a minima :

  1. Protégez vos surfaces de travail
  2. Protégez vos yeux tout le temps, même avec les caches fournis, un rayonnement parasite peut endommager votre vue !
  3. Protégez vos proches, ne pas l’utiliser dans un lieu de vie, toujours dans un local dédié et en signalant l’usage d’une source laser dangereuse
  4. Ne jamais laissez votre appareil en marche sans surveillance

ORTUR a prévu une sécurité, le LASER 1 s’arrête s’il reste en marche trop longtemps sur la même zone. De même, il s’éteint tout seul en cas d’inactivité pendant plusieurs minutes

Question sécurité, je trouve dommage qu’il n’y ait pas un bouton d’arrêt d’urgence… il faut avoir un interrupteur à proximité ou débrancher l’alimentation.

De même, il n’y a pas de détecteur de mouvement, en cas de choc, par inadvertance, le laser n’est pas coupé…et donc si on ne s’en aperçoit pas, on peut bruler des surfaces autres que celles que l’on utilise avec des risques de détérioration voire d’incendie…

Et d’ailleurs, il n’y a pas non plus de détecteur d’incendie comme sur l’ORTUR LASER MASTER 2 avec son alarme.

Au final, on a donc une offre qualitative qui permet d’obtenir le résultat escompté, en fonction des options choisies, mais un petit plus sur la sécurité aurait été appréciable… mais aurait eu une influence sur le cout final qui reste malgré tout assez contenu, d’autant que l’on doit rester à proximité d’un laser lors de la gravure: un laser à utiliser mais à surveiller malgré tout… comme tous les lasers en fait !

Galerie

09 5W ardoise verre 2
le SF sur verre et ardoise
10 5W ardoise verre 3
Le verre est bien gravé, en frottant, même à l’acétone, ça ne part pas, ce n’est pas de la peinture!
12 5W ardoise verre 5
Suivant la réflexion et l’incidence de la lumière, on voit mieux la “graverre”
14
15
J’adore l’effet sur carrelage!
16
Le rendu sera plus ou moins prononcé/foncé suivant la peinture!
17
Il est recommandé d’utiliser une peinture contenant beaucoup de Dioxyde de titane
20
On me souffle dans l’oreillette “rust-oleum”…
close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo