Test du filament Rosa3D Ocean Silk

Rosa3D Ocean Silk 1

Salut à toutes et tous, nous nous retrouvons aujourd’hui pour le test d’une marque qui commence à faire beaucoup parler d’elle chez les amateurs de plastique fondu que nous sommes : Rosa3D. Je vais vous proposer de découvrir cette marque qui a une longue histoire dans la fabrication de matières plastiques, puis nous verrons le PLA Ocean Silk. Je vous souhaite une bonne lecture.

1 – Rosa3D mais qui sont-ils ?

Producteur Polonais de filament pour impression 3D, leur priorité est de fournir des produits haut de gamme, aussi bien pour le particulier et les makers du dimanche, que pour le secteur industriel et grand format.

Rosa3D met l’accent sur la qualité du processus de fabrication pour contrôler avec précision les différents processus, tels que l’alimentation du matériau, afin d’être pointu sur sa “rondeur” et sur la tolérance en matière de diamètre. Sur leur site internet, ils expliquent tester leurs filaments sur plusieurs kilos et dans des conditions extrêmes avant la mise sur le marché de leurs produits.

La société assure aussi mettre tout en œuvre pour s’inscrire dans une démarche écologique et éco-responsable : efficacité énergétique, récupération des emballages et leur recyclage, investissement en 2018 et 2019 sur des panneaux photovoltaïques pour alimenter leurs unités de production.

La société mère a été créée en 1979, puis la création de la marque Rosa 3D en 2018, avec un gros investissement sur la recherche et développement en sortant les BioWood et BioCreate, deux filaments entièrement compostables, et en investissant sur une chaîne de fabrication ultra-moderne.

Enfin je vous donne quelques chiffres, Rosa 3D c’est  :

  • 70 tonnes de capacité de production par mois,
  • une production 24h/5j non stop,
  • 15 types de plastique utilisés,
  • 4 matériaux biodégradables, dont 2 compostables.

Je m’arrêterais là sur la présentation de la marque Rosa 3D et je vous encourage vivement à aller sur leur site qui joue le jeu de la transparence et du professionnalisme.

2 – Le Silk Ocean, c’est quoi ?

C’est un filament rainbow mais dans un seul ton de couleur, en l’occurence le bleu silk. Ses caractéristiques techniques sont les suivantes :

  • température d’extrusion : 185-225°C
  • température du lit : 40-60°C
  • alimentation en air : 50-100%
  • vitesse d’impression : 60-80 mm/s

Le filament peut être imprimé sur des plateaux non chauffés. En cas de problème d’adhérence, la marque recommande l’utilisation d’un adhésif.

Diamètre1,75 mm
Tolérance de diamètre+/- 0,05
Tolérance à l’ovalité+/- 0,05
Balance800 g (sous vide avec un déshydratant)
Température d’impression185-225 ° C
Température du bed40-60°C

Sachez que vous pouvez télécharger sur leur site internet le pdf concernant le PLA que vous avez sous la main et avoir ainsi toutes les spécificités et conseils techniques.

Dans le tableau on peut voir la tolérance à l’ovalité, je n’avais jamais vu ça chez d’autres fabricants, et en ce qui concerne la tolérance à +/- 0,05 je vous laisse regarder mes mesures à différents endroits de la bobine (début – milieu et fin de bobine … hé oui j’ai tout imprimé 😉 )

3 – Unboxing :

C’est propre, c’est du carton recyclé, on a le droit à des petits caramels mous en bonus (délicieux au passage …), la couleur est très joli et on aperçoit les alternances des différentes tonalités de bleu silk :

et le sachet est zippable pour vous permettre de reconditionner votre bobine avec le petit sachet absorbeur d’humidité fourni avec la bobine. Tout ça est très pro, et donne envie d’essayer dès qu’on ouvre le carton, mais en réalité on mange d’abord les caramels mous.

Rosa3D Ocean Silk 7
Rosa3D Ocean Silk 8
Rosa3D Ocean Silk 9

Les mesures de diamètre sont tout à fait correctes.

4 – Les prints :

Les premières couches adhèrent parfaitement et je n’ai eu aucun souci pour démarrer les impressions.

Rosa3D Ocean Silk 12

Le nom du filament, en le rapport à sa couleur et aux différentes alternances, est bien trouvé. Personnellement j’aime beaucoup le dégradé proposé. Le silk est toujours un filament festif et décoratif. Le Ocean Silk doit faire partie de vos stocks si vous appréciez en imprimer.

Rosa3D Ocean Silk 21

Le Ocean Silk de Rosa3D se comporte bien, qu’il y ait des supports ou pas, le rendu est superbe.

5 – Le filament Rosa3D Ocean Silk vaut-il le coup?

Il est très joli et fabriqué en Europe, rien que pour ça il vaut le détour, les prix ne sont pas prohibitifs. Allez donc faire un tour sur leur site internet pour finir d’en apprendre plus sur cette marque et sur les coloris qu’elle propose. En effet il n’y a pas que le silk ocean en curiosité et Rosa 3D propose bien d’autres coloris assez originaux.

Merci à Nozzler et à Rosa3D de m’avoir fait confiance pour ce test, merci aux designers et concepteurs, toujours plus nombreux à nous proposer des STL sur les sites de partages dédiés. Restez connectés sur nos réseaux et notre Insta où nous postons régulièrement nos réalisations avec les matériaux testés sur Nozzler.

Retrouvez moi sur ma chaine TikTiok https://vm.tiktok.com/ZMdyjgkQG/ sur laquelle je vous propose de suivre toutes les réalisations avec les produits testés sur Nozzler et même parfois des previews. 😉
N’hésitez pas à vous abonner et interagir avec moi, je vous répondrai avec plaisir sur TikTok.

TEST RÉALISÉ PAR GUILLAUME MERCIER POUR NOZZLER.

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo