Test du filament PLA STRONGMAN de chez AZURE FILM

Bonjour à toutes et tous, on se retrouve aujourd’hui pour le test du PLA STRONGMAN d’AZURE FILM.

AZURE FILM, la compagnie

Pour ceux qui ne connaissent pas AZURE FILM (on a les noms), il s’agit d’une nouvelle société …En fait, la maison mère de la famille DERMAN existe depuis 1968 en Slovénie, et Azure Film a été créé en 2014, spécifiquement pour le marché de la 3D, équipements  et filaments.

Donc une marque européenne, axée sur la conception de produits de qualité (logiquement, comme toute les autres… ils vont pas dire le contraire, hein ?!) et la production locale. Ce qui montre, encore une fois, le dynamisme du marché européen, un bon signe à la veille de la taxation des imports.

Le produit

Le STRONGMAN est donc un nouveau filament proposé par la marque… heu non… en fait, on me souffle dans l’oreillette, que ça fait quelques années qu’il est sorti… 2016 ?
Et là, sérieusement, je me demande pourquoi il n’est pas plus répandu que ça.

Au niveau présentation, un boitage simple (mais…) une bobine en plastique souple et transparent, on voit directement la quantité de filament…et il y a même une estimation du poids restant sur la bobine, ainsi quede nombreux trous sur le pourtour pour accrocher le filament, ça c’est bien!
À noter qu’il s’agit du filament naturel, donc sans ajout decolorant, ce qui fait que la couleur peut varier en fonction des pellets… ce qui explique la légère différence de teinte.

Sur le papier, la marque propose donc une alternative à l’ABS ou à l’ASA, avec les avantages du PLA et sans les inconvénients des autres (particules de styrènes, caisson, températures de travail…).
Ce filament résulte d’un travail réalisé avec l’une des meilleures universités spécialisées dans les polymères dixit le site de la marque qui affiche fièrement toutes les données et mesures… (Mais on ne saura pas de quelle université il s’agit…)

Strongman proprietes

Dans les faits, la promesse est tenue, le PLA STRONGMAN :

  • n’a pas d’odeur particulière marquée
  • ne nécessite pas de caisson
  • s’imprime à des températures “normales” (BED à 60°c, buse à moins de 230°c)
  • ne montre pas d’effet de warping
  • est solide !!

Par contre, même si il n’y a pas de styrène, il y a 20% de composé « secret ». Donc comme pour les autres PLA, même si réputés moins toxiques que d’autres filaments, lors de l’impression, ils peuvent être sources de COV “aérosols”, et donc ce n’est pas forcément recommandé d’imprimer dans une pièce de vie, ni de rester de façon prolongée à respirer à côté d’une imprimante 3D en fonctionnement. (ce qui est indiqué de façon standard par la marque sur la MSDS – fiche de données de sécurité –  du filament)

Les propriétés comparées du HI-PLA (High Impact) vrai nom du Strongman

Strongman comparaison

Rigidité : Le Strongman est plus rigide que de l’ABS mais un peu moins qu’un PLA standard, donc moins cassant.
Résistance : De même que pour la rigidité, un peu moins qu’un PLA standard, mais plus que de l’ABS.
Résistance à l’impact : Là, clairement, on est au-dessus d’un PLA normal et au même niveau que de l’ABS.
Élongation : Le point fort du Strongman, qui surpase PLA et ABS ! 
Température : Là, du standard PLA, en dessous de l’ABS, forcément, donc rien de nouveau ! 

Les tests

Mes différents tests confirment ce que la marque avance sur ce filament, qui est, de mon point de vue, une superbe alternative à l’ASA, au PETG ou à l’ABS .

premiere couche
premiere couche
paroi
paroi

Une très bonne adhésion entre couche, avec aucun délitement lors de différentes impressions.
Des températures juste légèrement supérieures à un pla standard (j’ai imprimé pour ma part entre 220 et 225°c) et qui ne nécessite pas de chauffer plus que ça le bed.(50/60°c)

Très peu de stringing, aucun warping (même fenêtres ouvertes avec courant d’air sur l’imprimante, c’est dire !) et quitte à se répéter jusqu’au bout, pas d’odeur, pas besoin de caisson…Une liste à la Prévert qui montre combien ce filament m’a convaincu.

A noter un point, avec la possibilité de faire des ponts sans support, comme ci-dessous, avec une porte pour remplacer sur un skimmer de piscine: l’emplacement de la mousse de flottaison présente un pont de quasiment 14cm sans support!!

Skimmer

Et autre test, j’ai vidé à plusieurs l’eau bouillante des pâtes sur cette porte, sauf à effectuer une action mécanique sur la pièce, point de déformation  directe sous l’effet de la chaleur…
Par contre, la pièce se ramollit et devient malléable et se déformera sous l’action mécanique…j’en ai profité…les pattes de fixation étant trop courtes, ce test m’a permis de pouvoir les écarter suffisamment pour qu’elles tiennent parfaitement une fois refroidies
Je vous ferai un retour sur cette porte de skimmer pour la résistance aux UVs et à l’eau… puisqu’elle immergée immergée H24 dans la piscine !

En conclusion

Ce filament me donne un sentiment de regret… celui de ne pas l’avoir essayé plus tôt !
Il a tout pour lui… même le prix ! En effet, régulièrement en promotion, suivant la couleur, autour de  25€ le kilo, il est parfait pour tous ceux qui veulent imprimer des pièces techniques, qui requièrent de la résistance. Et il est clairement concurrentiel par rapport à des matériaux asiatiques!

Pour finir, un passage à la presse 12 tonnes… ?

presse
presse

ASA à gauche… Strongman à droite… je ne commenterai pas plus que ça… ne faisant pas de mesure et une déviation de quelques millimètres pouvant jouer… mais la pièce est strictement identique… ce qui montre une certaine résistance à la pression !

Les liens sur le site de la marque :

Fiche technique et comparative des matériaux :
https://www.azurefilm.com/media/uploads/Tehni%C4%8Dni%20listi/Material%20comparison.pdf

TDS du PLA STrongman : https://www.azurefilm.com/media/uploads/Tehni%C4%8Dni%20listi/PLA/PLA_Strongman_TDS.pdf

MSDS du PLA Strongman
https://www.azurefilm.com/media/uploads/Tehni%C4%8Dni%20listi/PLA/PLA_Strongman_MSDS.pdf

Galerie

Porte bouteille V2 1
Vu qu’on peut faire des ponts… gain de temps, impression sans support!
Porte bouteille velo V1 1
un autre porte bouteille
Porte bouteille V2 2
Moche? Surtout des couches épaisses (0.32mm) pour ce support, je cherche l’adhésion maximale entre couche
Porte bouteille velo V1 2

Test réalisé par Fitzgérald Duchemin pour Nozzler.

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo