Test du filament PAHT Carbon Fiber AzureFilm 

Bonjour à tous, je vais vous présenter aujourd’hui mon test du PAHT Carbon Fiber de chez AzureFilm.

AZURE FILM, la compagnie 

Sans grande originalité, je remets ici la présentation que j’avais déjà faite sur la société lors de mon test sur le PLA Marbre.
AzureFilm est une marque slovène qui conçoit et produit une large gamme de filaments d’impression 3D du plus basique au plus technique à des tarifs intéressants. Ils revendent également tout un tas de pièces détachées et d’imprimantes pour les particuliers comme les professionnels.
Lien ici

Le produit

On retrouve, comme pour le PLA, une boîte en carton de type coffret que j’apprécie pour sa praticité. Sur cette boîte, on retrouve un QR code renvoyant sur la page d’accueil du site ainsi qu’une étiquette présentant les principales caractéristiques et les paramètres d’impression.
Informations que l’on retrouve également sur la bobine.

À l’intérieur, on trouve la bobine de 500g, emballée sous vide dans un sachet plastique soudé, mais pas de zip, ce qui est fort dommage quand on connaît les taux d’absorption des polyamides… J’aurais bien aimé pouvoir le refermer hermétiquement. 

Voyons la bobine maintenant ! Ah non, encore une couche de plastique à retirer genre cellophane… 
J’ai finalement compris la fonction de cette couche supplémentaire en la retirant. Le filament est tellement raide, dû certainement à la charge de carbone, que tout se déroule d’un coup façon ressort à l’ouverture. De plus, il est impossible de le passer dans les petits trous en périphérie de la bobine pour l’immobiliser tellement il est raide et cassant. Mieux vaut être prévenu, car si on lâche le bout… On sait ce qu’il peut se passer…

AzureFilm PAHT CF IMG 20220501 142138 01

Les propriétés du PAHT Carbon Fiber AzureFilm

Il s’agit donc d’un polyamide PA6 haute température chargé de fibres de carbone. De couleur noire en conditionnement de 500g disponible en diamètres 1.75 ou 2.85 mm. Le PA-6 ou Polyamide 6 est un nylon dont vous pouvez retrouver plus d’information sur le site de l’INRS.
Selon la page produit, ce matériau est résistant à l’abrasion, à la traction, aux chocs, il possède une rigidité élevée, il est endurant à la fatigue et permet une utilisation en milieu chaud à 120°C en continu et jusqu’à 160°C pendant maximum 200h. 
Avec une description comme ça, c’est le matériau parfait !

Sauf que : l’épaisseur des fibres de carbone à l’intérieur est comprise entre 0,4 mm et 0,6 mm, c’est pourquoi le diamètre de la buse doit être au minimum de 0,6 mm et bien sûr, celle-ci doit être en acier, voire rubis sous peine d’en changer très régulièrement. 
Ce n’est pas tout ! L’abrasion de ce genre de filament dégrade prématurément les roues d’extrudeurs et il est à déconseiller pour les systèmes à extrudeur déporté (type bowden) car il lime le PTFE.

Ceci pris en considération, il y a quand même quelques avantages à imprimer ce matériau. La présence de carbone fait que le PA6 augmente considérablement sa résistance à la chaleur. Il possède également une grande stabilité dimensionnelle, un retrait inférieur aux autres PA6 et donc moins de warning avec la possibilité d’imprimer en enceinte ouverte. 
Sous condition bien sûr de ne pas imprimer en plein courant d’air ou dans un garage à 12°c. 

À lire tout ça, on pourrait presque l’imprimer sur une machine d’entrée de gamme à condition de retoucher le firmware pour monter la température d’extrusion dans la plage des 270°C – 290°c et changer le heatbreak par un « tout métal » bien sûr.

Le fabricant ne communique pas sur la variation de diamètre, c’est une bonne occasion pour regarder cela de plus près. J’ai réalisé dix mesures au pied à coulisse sur 5 mètres de filament en milieu de bobine.
Diamètre moyen à 1.733 avec un minimum de 1.71 mm et un maximum de 1.75 mm ce qui donne des variations de -0.023 et +0.017. Certes, le diamètre moyen est légèrement en dessous du diamètre théorique, mais la variation de diamètre est vraiment très faible. C’est donc un très bon point pour AzureFilm. 

Le test du PAHT Carbon Fiber AzureFilm

Les tests ont été réalisés sur une machine de la gamme professionnelle de CREALITY. Il s’agit de la CR-3040 Pro, équipée d’un plateau de verre et d’un adhésif en stick spécial polyamide (Magigoo PA) pour la surface d’impression. 

Malgré les recommandations d’avoir une buse en 0.6 mm minimum, je suis parti sur un paramétrage standard en buse de 0.4 et couches de 0.2 avec un profil d’impression de base pour ABS avec PrusaSlicer. J’avais pourtant commandé des buses en acier de 0.6, mais trop pressé de tester 😊.

Les paramètres recommandés par le fabricant sont : température d’extrusion 270°C – 290°c, température plateau 90°C – 120°c, vitesses 40 – 60 mm/s. La plage de températures d’extrusion est tellement étroite que je vais viser le milieu (280°C) et me passer de tour de température pour ce matériau. Pour le plateau, je suis aussi parti sur la température médiane de 105°C.
Ma première impression a donc été une pièce indispensable au bon maintien du bout de fil sur la bobine entamée. (Voir explications plus haut)

Il s’agit donc d’un clip filament : Lien ici
On peut dire que c’est plutôt pas mal. Je remarque déjà que la pièce est très rigide par rapport à une version PLA. C’est bon signe.

Bobine Azurefilm

Le traditionnel 3D Benchy pour vérifier si tout fonctionne bien : Lien ici
Je savais déjà que la fibre de carbone apportait un plus sur l’aspect et gommait bien les couches, mais là je suis bluffé. C’est excellent !

J’aime bien faire du modélisme et notamment des bateaux en grande partie imprimés en 3D. D’habitude j’utilise du PETG, mais je vois bien le potentiel d’un tel matériau pour cette utilisation. Donc, c’est parti pour une hélice de Bateau : Lien ici

Bon, finalement, je suis contraint de changer de buse, celle-ci vient de se boucher… Je passe donc en 0.8 mm comme préconisé par AzureFilm (minimum 0.6), et je continue avec les mêmes paramètres, température 280°C, couches 0.2 et plateau à 105°C.
Je dois dire que le résultat me convient plutôt bien. Peut-être un léger manque de matière sur les derniers couches, mais c’est de ma faute, j’aurais dû mettre plus de couches solides supérieures.
Par contre les surplombs sont parfaitement imprimés.

Une petite équerre pour tablette murale histoire de faire une étagère sympa et bien solide toujours en buse de 0.8 mm : Lien ici

L’impression s’est parfaitement passée et sans aucun warping !!! 150m de côté quand même…

Ce matériau trouve aussi tout son intérêt avec les Jonctions-P, vous les avez certainement déjà vues, ce sont des connecteurs en plastique simple mais solides permettant de construire des meubles sur-mesure et modulaires, à partir de baguettes de bois : Lien ici
Et bien ce n’est pas si mal. Un petit problème de pontage, mais à mon avis, on peut améliorer la chose en ajustant les paramètres.

Et pour finir un petit engrenage que j’avais déjà réalisé en PA6 auparavant.
C’est passé tout seul.

Test PAHT Carbon Fiber AzureFilm IMG 20220504 151220 01

En conclusion

À 110€ le KG (54,97€ les 500g) ce filament s’aligne sur la concurrence des Nylons chargés en fibre de carbone (PA CF) en Europe. 
Avec ce produit, AzureFilm propose un vrai matériau technique avec de vrais morceaux de carbone dedans ! Cf. le bouchage de buse.
Il s’imprime plutôt très bien et ne fait aucun stringing ni warping. Il adhère très bien au plateau et la cohésion inter couches est excellente. Et l’aspect mat, j’adore.

Avec ce filament, AzureFilm souhaite proposer un matériau technique destiné aux professionnels et industriels. Si vous cherchez à vous procurer les fiches techniques et FDS, il est inutile de leur demander, elles sont disponibles dans la partie FAQ du site. J’avoue ne pas avoir trouvé tout seul. Lien ici

Est-ce que je recommanderai ce produit ? Oui, si vous cherchez un matériau avec une excellente tenue mécanique et bien sûr, que vous avez l’imprimante adaptée, Foncez ! 

Merci à Nozzler.fr et AzureFilm pour leur confiance.

Test réalisé par Jérôme Chassaing de PRO-STL pour Nozzler.fr

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo