Test des pigments pour résine Ifun

Test des pigments pour résine Ifun réalisé par GUILLAUME MERCIER pour NOZZLER.

Salut à tous on se retrouve aujourd’hui pour un test des pigments de la marque Ifun pour colorer vos résines d’impression. J’ai eu la chance de recevoir de la part de lesresines3d un lot de trois fioles pour teinter les résines de préférence transparentes voir blanche : je n’avais plus de blanche à disposition donc je ferai les tests sur une résine blanche plus tard et je les mettrai à disposition sur notre Instagram.

1 – Présentation : 

Vendu au prix de 9€90, vous recevrez 4 fioles de pigments. Pour le test je n’en ai eu que 3 des 4 : le blanc n’étant plus en stock à ce moment là. Je reviendrai dessus surement plus tard, je dois voir avec lesresines3D pour ça.

J’ai donc reçu un fiole de bleu, une fiole de noir et une fiole de fushia, de 10 mL chacune. Largement suffisant pour colorer des litres entier de résine comme vous allez le voir.

Je n’ai pas suivi de méthode précise pour doser, pour deux raisons : le packaging ne s’y prête pas, et j’ai fait directement le mélange dans le VAT de la machine à l’aide d’une petite spatule en silicone.
Il est possible de réellement doser votre pigmentation en utilisant des seringues à insuline en vente libre, précises au 0,1 ml.

Les flacons sont sécurisés par un système de vissage par pression qui évite une ouverture intempestive et un renversement du liquide.

2 – Utilisation : 

L’embout est un goutte à goutte qui, de mon point de vue est franchement super pratique pour doser.
Pour l’ensemble de mes tests j’ai donc mis 5 gouttes de pigments dans les VAT, c’est pour ça que je vous ai précisé en début d’article que le test est plutôt empirique. Mon dosage est donc 5 gouttes dans environ 150-200 ml de résines, répandues à même la résine directement dans le VAT et mélangé ensuite avec une spatule en silicone puis quelques mouvements de va et vient du bed dans le mélange.

La formulation très juste des pigments permet d’obtenir un mélange homogène, intense, tellement intense que j’ai eu peur de devoir augmenter mes paramètres d’impression pour le noir, mais ça n’a pas été le cas. 

Pas de sédimentation au fond du VAT, d’ailleurs une fois le mélange effectué, il faut vraiment le laisser plusieurs jours au repos pour voir apparaître un déphasage.

Avec 5 gouttes, vous obtenez une couleur prononcée, profonde. J’ai d’autres pigments chez moi, d’une marque inconnue acheté sur Aliexpress et le noir est catastrophique car il ne se répartit pas de façon homogène dans la résine, créant des zones foncées et des zones claires. Ici pas de problème, la coloration est réellement uniforme sur toutes mes impressions et quelque soit la difficulté du STL et le pigment utilisé.

Peut-on les mélanger ? me direz-vous et obtenir ainsi les autres couleurs du spectre. Hé bien oui. Comme vous le verrez sur mes photos, cependant, n’ayant pas le blanc (ni de jaune indisponible à la vente), toutes les nuances n’ont pas pu être réalisé pour cet article. Attention il ne s’agit pas là d’un CYMK qui permet lui d’obtenir toutes les nuances de couleurs.

En ce qui concerne les paramètres d’impressions je ne les ai pas changés. Il en serait peut être autrement avec un dosage supérieur. Ayant déjà pratiqué sur une autre marque, j’ai juste appliqué ce que j’avais appris, sur 5 gouttes on ne touche à rien et on lance les prints.

Les photos parlent d’elles mêmes : on voit bien sur les bords du vat les traces des pigments, aucun problème de nettoyage cependant, ni dans la Wash & Cure 2.0 d’Anycubic ni au bain ultrason.

La résine utilisée pour les tests est la FungDo ABS like rigide translucide. 

Comme d’habitude les photos valent mieux qu’un long discours …

3 – Photos et Prints : 

J’ai coloré un Mécha Freezer de la série Dragon Ball. Pour le Rose j’ai imprimé un modèle de sorcière et pour le reste les 3 dragons de la sorcière. L’ensemble des STL est disponible sur le site de partage Cults3D, certains étant payants.

Le bleu est très sympa, en transparence, avec un bon éclairage, ça peut vous permettre de mettre en avant un print.

Le fushia est beau aussi, on ne voit pas de nuance de concentration. La pigmentation ne gâche pas le print, aucun détails ne sont gâchés par la coloration de la résine.

En ajoutant du bleu au fushia j’ai sorti un beau violet pour ce dragon, je trouve que ça claque en transparence, j’ai choisi des STL hyper texturés et comme vous pouvez le voir, tous les détails sont présents, rien ne manque malgré la multitude de détails sur ces STL. Pour info tous sont sortis sur la Mini Sonic 4K de Phrozen.

Le noir est celui que je craignais le plus mais franchement aucun problème, 1,8 seconde par layer en 0,025 avec 16° de temprature extérieur dans mon atelier.

4 – Conclusion : 

Pour colorer vos résines incolores ou blanches, la solution proposée par Ifun, en vente pour 10euros sur lesresines3D.fr est une bonne solution. On regrettera juste que la gamme ne soit pas plus large, en espérant qu’Ifun sorte rapidement un panel de colorants bien plus fourni.

Merci à lesresines3d.fr et à Nozzler de m’avoir fait confiance pour ce test. Merci aux designers toujours plus nombreux sur les sites de partage de STL. Merci à Ifun de m’avoir fourni ce lot de pigment, c’était vraiment fun à faire et je ne saurais trop vous conseiller cette expérience.

À bientôt sur Nozzler pour un prochain test, en attendant restez connecté sur notre Insta et nos réseaux.

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo