Test de l’Artillery Genius Pro

Artillery Genius Pro

Salut à toutes et tous, hé oui ! vous ne rêvez pas, nous avons eu la chance de tester l’Artillery Genius Pro, la “petite soeur” de la Sidewinder X2 que j’ai testé ici pour vous et Nozzler.fr.

Artillery et Nozzler.fr c’est une longue histoire de confiance mutuelle, je vous avais donné mon sentiment mitigé sur la X2, mais qu’en est-il de la Genius Pro, j’avais déjà encensé la Genius dans mon article ici, son évolution est elle à la hauteur ?

1 – Présentation

Qu’est ce que la Genius ? : la Genius est l’imprimante de petite taille de la marque Artillery, elle se situe sur le segment direct de la Ender. La Genius Pro, dont il est question ici, est son évolution.

Son volume d’impression est de 220x220x250, elle possède une carte mère Artillery Ruby 32 bits de dernière génération et des drivers moteurs silencieux. La configuration de la carte mère est identique à celle de la X2, allez jeter un petit coup d’œil à mon article et vous verrez les photos de la carte et du “cable management”. Le firmware toujours propriétaire d’Artillery fonctionne bien sur la petite Genius, donc autant le garder sur la version Pro.

Elle bénéficie de tous les upgrades (améliorations) machines apportés à la nouvelle gamme d’imprimantes de chez Artillery, c’est à dire :

  • la carte mère 32 bits,
  • les nouveaux drivers silencieux,
  • le capteur de niveau 3DTouch,
  • les bloqueurs de nappes,
  • les nappes plus épaisses et de meilleure facture,
  • le heatbreak bi-métal,
  • le nouveau câble d’alimentation du bed,
  • le nouveau système de stabilisation de l’axe X.

J’ouvre une parenthèse :

La mienne bénéficie d’un upgrade supplémentaire, maintenant bien connu de nos chers abonnés : la buse Nitro Max de chez Hotends.fr, de diamètre 0.4mm que j’ai eu le plaisir de tester ici, et comme je vous l’ai déjà dit : “l’essayer c’est l’adopter”, merci encore à Fred, le fondateur de Hotends.fr, de nous faire confiance et de collaborer avec nous dès que c’est nécessaire. Vous le verrez dans le test du Nanovia PETG Fibre de Carbone, il a été super réactif et carrément à la hauteur de sa réputation ! Pour en savoir un peu plus sur les résultats obtenus avec cette fameuse buse de fabrication française, je vous recommande chaudement d’aller faire un tour sur mon TikTok.

Je ferme la parenthèse.

Revenons à la Genius Pro : le Spool Holder reste perfectible, c’est le même que sur la X2, j’ai donc fait les modifications directement en la montant, comme vous pourrez le voir dans les photos, comme d’habitude je vous les commente juste en dessous.

2 – Unboxing / Build

Artillery Genius Pro 1
Artillery Genius Pro 2
Artillery Genius Pro 3

Toujours propre sur le packaging, Artillery met le paquet, l’emballage a été optimisé pour réduire le volume, un détail qui a son importance !

Artillery Genius Pro 4
Artillery Genius Pro 5
Artillery Genius Pro 6
Artillery Genius Pro 7

Franchement : je n’ai aucune idée de pourquoi je vous ai pris le câble d’alimentation en photo … sachez que cette photo n’a strictement aucun intérêt … en revanche on retrouve la petite trousse à outils floquée du logo de la marque, c’est toujours beaucoup d’émotions d’en recevoir une 😉

Artillery Genius Pro 8
Artillery Genius Pro 9

On retrouve à l’intérieur tout le nécessaire pour monter la Genius Pro et quelques pièces en rab, comme une nappe, quelques roulettes et une buse. Je pense qu’avec le recul, Artillery fournira un ou deux palpeurs de 3D Touch en plus aussi (je leur ai glissé l’idée dans un mail récent …)

Artillery Genius Pro 10

Punaise de punaise !!! encore ces barres dégueu pour le spool holder (porte bobine), une hérésie, des tubes en plastique, pas vraiment rond et source de défauts d’écoulement de filament, je ne les monterai pas et les remplacerai directement par ça :

Artillery Genius Pro 11
Artillery Genius Pro 12

Solution sans aucun doute meilleure et bien plus fiable et efficace. Ne montez pas les rouleaux d’origine !

Artillery Genius Pro 13

L’arche du X est toute montée, deux vis de chaque côté vont suffire à la fixer sur le socle.

Artillery Genius Pro 14

Sur la droite vous voyez la petite carte qui relie les différentes parties de la tête, sur le haut le palpeur du 3D Touch, c’est propre et bien monté.

Artillery Genius Pro 15

Ici la connectique de l’axe Z, c’est vraiment très facile à monter, pour moi la Genius Pro est idéale pour commencer l’aventure de la 3D à domicile …

Artillery Genius Pro 16

on appréciera le nouveau câble du bed, rigide mais assez flexible tout de même, qui évitera la déconvenue du fil d’alimentation qui se coupe avec les mouvements de va et vient du plateau.

Artillery Genius Pro 17

les end-stops inductifs qui ont fait le succès des modèles précédents, sont toujours de mise, attention à leur serrage, ils sont assez fragiles.

Artillery Genius Pro 18

On retrouve toujours aussi les deux entrées principales -une pour une clef USB (fournie) et une autre pour une carte SD-, l’écran TFT tactile couleur, l’autre entrée par câble USB se trouve sur le côté opposé à celui-ci. La connectique est très complète.

Artillery Genius Pro 19

Lorsque vous viendrez insérer l’arche, soyez juste vigilant en insérant les connecteurs entre eux. C’est facile à faire, mais mieux vaut y passer une minute de plus et le faire proprement.

Artillery Genius Pro 20
Artillery Genius Pro 21

Un joli bed avec un revêtement en verre de type Ultrabase, il adhère relativement bien, mais rapidement on s’aperçoit de ses limites et je vous recommande alors d’imprimer avec un léger brim. 

Artillery Genius Pro 22
Artillery Genius Pro 23

Les bloqueurs de nappes sont maintenant fournis d’origine, en plus d’être complètement indispensables, ils ajoutent au look sympa de la petite Genius Pro.

Artillery Genius Pro 24
Artillery Genius Pro 25

La position du détecteur de fin de filament n’a pas été changé et vous posera clairement un problème si vous utilisez les rouleaux fournis pour le spool holder, avec mes roulettes ça passe crème.

Artillery Genius Pro 26

La stabilisation de l’axe X a complètement été repensée, cependant la vis au niveau de mon index, qui remplace l’excentrique pour contraindre la roulette, bénéficie d’un serrage complètement aléatoire, pas assez détaillé dans la notice de montage….

Artillery Genius Pro 27

… le tout accompagné d’une double synchronisation du Z et le tour est joué, vous avez une belle petite machine …

Artillery Genius Pro 28

Pour finir, vous avez donc accès à l’EEPROM, et le babystepping par “pas de 0.025” est vraiment pratique. Le leveling est donc bien à l’honneur sur la nouvelle gamme d’Artillery et la Genius Pro ne fait pas exception, c’est tout à l’honneur d’Artillery d’avoir enfin réagi sur ce point là.

3 – Les impressions

Pour le coup je n’ai pas eu besoin de calibrer l’extrudeur de la Genius Pro, si toutefois vous deviez le faire je vous renvoie à mon petit article qui devrait vous aider à commencer correctement avec votre machine : calibration de l’extrudeur.

Artillery Genius Pro 29
Artillery Genius Pro 30

On peut voir que mon leveling était un peu trop écrasé sur le cube de calibration, pour le reste c’est très très bon.

Artillery Genius Pro 31
Artillery Genius Pro 32
Artillery Genius Pro 33

Le support télécommande s’est bien passé, un petite perte d’adhérence au bed a causé un léger défaut mais rien de catastrophique, j’ai fait un brim pour les impressions suivantes. Le filament utilisé pour ces premiers prints était le reste du Stardust Blue de chez Spectrum.

Artillery Genius Pro 34
Artillery Genius Pro 35

Comme vous pouvez le voir les premières couches s’enchaînent à la perfection, aidé par les options de leveling, par contre les ressorts du bed aurait mérité un peu plus de rigidité (j’ai du refaire un peu trop souvent le leveling entre chaque print, je verrai pour les changer rapidement).

Artillery Genius Pro 37
Artillery Genius Pro 38

La réalisation de cette poignée pour mes tiroirs de meuble d’atelier est nickel

4 – Genius Pro, idéale pour débuter

Je reviens quasiment à la même conclusion que lorsque j’avais testé la Genius, la Genius Pro étant bien meilleure, mieux finie, possédant les options de leveling complètes, je vous la recommande idéalement pour débuter, la communauté étant maintenant tout aussi active que celle de Creality, je préfère largement la Genius pro à sa concurrente directe : la Ender 3 et toutes ses déclinaisons interminables, qui finissent par vous perdre.

En tant qu’utilisateur expérimenté, c’est un régal d’avoir la Genius Pro sous la main, Artillery reste dans la maîtrise et nous prouve que la marque sait écouter sa communauté d’utilisateurs pour améliorer ses machines. On regrettera quand même, comme sur la Sidewinder X2, le manque d’un système de tension des courroies à molettes, c’est une petite finition qui ne coûte rien et qui reste bien pratique.

Merci à Nozzler et à Artillery de m’avoir fait confiance pour ce test, merci aux designers et concepteurs, toujours plus nombreux à nous proposer des STL sur les sites de partages dédiés. Restez connectés sur nos réseaux et notre Insta où nous postons régulièrement nos réalisations avec les matériaux testés sur Nozzler.

Retrouvez moi sur ma chaine TikTiok https://vm.tiktok.com/ZMdyjgkQG/

sur laquelle je vous propose de suivre toutes les réalisations avec les produits testés sur Nozzler et même parfois des previews 😉, n’hésitez pas à vous abonner et interagir avec moi, je vous répondrai avec plaisir sur TikTok.

TEST RÉALISÉ PAR GUILLAUME MERCIER POUR NOZZLER.

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo