Test de la résine Yousu Iform 181

Test réalisé par Guillaume Mercier pour Nozzler.

Salut à toutes et tous, heureux de vous retrouver sur Nozzler pour un nouveau test. Comme à son habitude, Nozzler vous propose une petite rareté dans le monde de l’impression 3D, la Iform 181 de la marque Yousu. Jamais entendu parlé ? hé bien je vous laisse découvrir la première résine de cette grande marque spécialisée dans le filament d’impression 3D et qui tente le défi de se lancer sur le segment des résines. Alors … pari réussi ? … je vous laisse juger par vous même …. 

1- Présentation de la marque : 

Guangzhou Yousu est l’un des principaux fabricants de filaments en Chine, la société s’est spécialisée dans la recherche et le développement de filaments haute technologie dédiés à l’impression 3D. Expert aussi en fabrication de stylos 3D avec le plus connu de leur modèle le IDrawing 3D.

Depuis peu, la société se penche sur les résines d’impression 3D, avec la Iform 181 une résine standard mais m’a assuré travailler sur des résines plus spécifiques notamment un ABS like qui devrait sortir rapidement. D’autres formulations devraient venir étoffer le catalogue de Yousu dans l’année.

Difficile à se procurer à sa sortie, la Iform 181 est maintenant disponible, en stock toujours assez limité (voir rare) sur la plateforme de vente en ligne Amazon.com ou directement via le shop de leur site internet officiel (même si là aussi les stock sont limités) ou on peut parfois la trouver à 19$ le litre !!!

2 – Présentation de la résine : 

La résine Iform est présentée comme rapide, précise et compatible avec toutes les machines du marché. Elle est déclinée en 4 teintes pour le moment : gris, noire, peau et blanche, c’est cette dernière coloration que la marque Yousu m’a fourni pour réaliser mon article (en bidon d’un litre et pour ça je les remercie).

Dans un contenant classiquement en aluminium (que je n’ai pas reçu car la marque n’avait plus de contenant 1L pour m’ envoyer), un petit opercule réalisant une double fermeture de la bouteille pour plus d’étanchéité.

Elle est très fluide, un blanc marqué avec une pigmentation fine, malgré l’agitation du flacon pendant 5 bonnes minutes on observe toutefois une légère sédimentation avec un aspect marbré si on y porte attention. Cela ne posera aucun problème par la suite mais je pense que la granulométrie des pigments blanc devra attirer l’attention de Yousu. Un léger dépôt blanc aussi en bordure de FEP le long du VAT quand on le vide mais il se nettoie sans souci à l’IPA.

Aucune odeur particulière, hormis ce léger parfum indescriptible mais classique des résines à faible teneur en COV.

Je vais vous donner quelques caractéristiques techniques de la résine sans trop vous assommer de chiffres :

  • densité : 1.05
  • dureté : autour de 77D
  • rétrécissement en volume : autour de 4%
  • rétrécissement sur x et y : inf à 2% : ces faibles taux de rétraction en font, vous allez le voir dans les photos des impressions, une résine précise, permettant des emboîtements fins.
  • allongement à la rupture  : proche de 10% : la Iform 181 est souple, attention je ne dis pas flex, mais souple, ce qui en fait une résine relativement résistante, les pièces n’explosent pas comme du verre si vous les laissez tomber de votre hauteur mais elles rebondissent au sol et ne casse pas, ou moins facilement en tout cas.

3 – Points particuliers : 

  • nettoyage à l’IPA : Yousu recommande une concentration d’au moins 95% sur votre IPA, un petit pinceau à poil fin, ou une station de lavage (ultrasonic ou de type wash and cure) seront les bienvenue pour nettoyer correctement les impressions sous peines d’avoir des dépôts blanchâtres par ci par là. Pour info : le meilleur temps pour une wash and cure 2.0 d’Anycubic : 5 à 20 min suivant la complexité des motifs de votre print.
  • Curing UV : c’est malheureusement là que la résine peut décevoir, les pigments ne se répartissant pas tout le temps de manière homogène (contrairement à la IFun testé il y a quelques temps : LIEN DU TEST), la résine aura tendance à jaunir, et de façon inégale sur le print, certe ça ne gène d’aucune manière si vous passer une couche de peinture derrière mais si vous devez le laisser blanc … entre 2 à 4 minutes grand maximum suffisent pour finir votre impression mais parfois le jaunissement apparaît ça et là et c’est bien dommage.

4 – Print, photos et résultats : 

Pour vous parler franchement, j’ai retrouvé avec la Iform 181 le même kiff que lorsque j’ai fait le test de la Jamg He, Yousu, pour moi, gagne haut la main son pari et je leur souhaite longue vie sur le segment des résines d’impression 3D.
En effet, la 181 est précise, les pièces s’emboîtent parfaitement, je n’ai jamais galéré malgré la difficulté assez importante du print que j’ai demandé à cette résine.

Elle est rapide et fiable, aucun fail ni support manquant sur les 150h qu’aura nécessité le sujet que j’avais choisi pour ce test. Un temps de pose de 2s, établi en utilisant le fameux Ameralab Town à 16° de température ambiante dans mon atelier, sur la Phrozen Mini Sonic 4k, en extrapolant je pense pouvoir la sortir à moins de 1.5s par couche à 20°, à 16° 1.8 ça passe mais j’aurais perdu certains détails et vu le print je ne pouvais pas me le permettre.

Aucune odeur désagréable ni entêtante et ça je trouve ça génial, un vrai plus aurait été une lavable à l’eau… mais le sujet n’est pas là, non ! Yousu a fait un bon travail de développement sur cette résine et j’espère vite les revoir avec d’autres produits de qualité comparable.

Je vous laisse apprécier la finesse des détails obtenus et la précision de la résine, je m’excuse par avance pour la qualité des photos, le blanc étant assez difficile à saisir avec le matériel photo dont je dispose.

Merci à 3dklos pour ce fabuleux STL sur le thème d’Alien, disponible sur Cgtrader, assemblé à partir de 20 pièces, coupées, clavetées et évidées. Un vrai travail d’orfèvre.

Les détails sont fins en 0,05 de layer.

Pour finir complètement cette statut sur le thème d’Alien il m’a fallu pas moins de 640mL de résine en sachant que la majorité des pièces sont évidées dès que possible :

Le STL est de grande qualité et son découpage est parfait mais je peux vous dire qu’avec d’autres résines du marché je n’aurai jamais obtenu ce résultat, sur les photos le socle (5 pièces au total) n’est collé que sur un seul point. La Yousu Iform 181 est une résine idéale pour ce genre de travail.

5 – Conclusion : 

Comme vous avez pu le voir sur les photos c’est un régale d’utiliser la résine Yousu Iform 181, rapide, précise et agréable à travailler. Si vous devez vous mettre un petit mémo c’est bien celui là : “à essayer dès que possible”. Vraiment idéal pour les pièces décoratives, le fan-art et le figu-art, Yousu fait une belle entrée dans la gamme des résines standards. Je vais bien sûr essayer de rester en contact avec leur équipe et j’espère vraiment qu’ils vont continuer dans ce sens. Yousu à suivre de près ….

Un seul bémol toutefois, le jaunissement au curing, assez aléatoire, clairement dû à une maîtrise imparfaite des nanoparticules de dioxyde de titane qui colorent en blanc, et c est bien dommage car si on la colore en blanc c est bien pour un usage particulier et la, l’aspect jaunâtres du print en général viens assombrir le tableau. 

On notera également qu’il est très compliqué actuellement de se procurer cette résine à cause du stock US. Nous vous mettrons des liens dans l’article lors de l’arrivé en stock Europe.

Merci à Nozzler et Yousu de m’avoir fait confiance pour ce test sur la résine Ifom 181. Merci aux artistes et designers de toujours nous proposer des fichiers originaux et de grande qualité. A bientôt pour un nouveau test sur Nozzler.

NOZZLER
Logo
disable adblock