Test de la résine Siraya Tech Emerald Blu

TEST RÉALISÉ PAR GUILLAUME MERCIER POUR NOZZLER.

Salut à toutes et tous, je vous propose pour Nozzler aujourd’hui le test d’une résine technique dont on entend beaucoup parler mais que peu utilisée : La Blu de la marque Siraya Tech. Réputée pour sa solidité, j’ai décidé de la mettre à l’épreuve, résultats dans ce test.

1 – Présentation :

Ce que dit Siraya Tech de la Blu: c’est une résine haute résolution, formulée pour la fabrication de pièces fonctionnelles, c’est une résine compatible avec les technologies SLA mais aussi DLP.

Siraya Tech précise que la résine est rapide et que la température idéal pour l’imprimer se situe autour de 25° – on peut cependant l’imprimer autour de 19-20°, c’était la température de mon atelier lors des tests en jouant sur les temps d’UV par couches, en dessous de 16°, c’est vraiment difficile, j’ai du attendre des température plus clémentes ayant reçu le bidon cet hiver.

Elle post-polymérise rapidement, en trois à quatre minutes sous ma Anycubic Wash and Cure 2.0.

Elle présente un beau bleu émeraude, très joli, dégage une odeur caractéristique des résines, sans être insupportable ni entêtante, fait très peu de bulles.

2 – Caractéristiques :

C’est une résine formulée pour fonctionner sous contrainte, les chimistes de Siraya Tech ont réussit à trouver le bon équilibre entre résistance / dureté et flexibilité. Le crochet que vous verrez dans le test a traversé 5 fois mon atelier sans se briser ni même se marquer, très impressionnant. Pour l’anecdote, je cite la marque : “Nous avons pu fabriquer un crochet avec et tirer un poids de 20 kg sans le casser”, je les ai pris au mot, vous verrez ça plus loin dans le test et j’ai éclaté leur score !!!

Le résine se nettoie avec les alcools courants. Comme dit plus haut, je trouve l’odeur présente mais pas désagréable, elle peut tout aussi être destinée au fan-art et fig-art, je l’ai testée, le résultat est là mais vu le tarif ça fait cher la figurine, ça ne reste qu’un avis personnel, il en faut pour toutes les bourses ….

Propriétés mécaniques :

  • Résistance à la traction 39 Mpa
  • Shore D 85
  • Module de Young 1500 Mpa
  • Allongement à la rupture: 25% : c’est vraiment ce paramètres qui rentre en ligne de compte dans sa solidité : tel le roseau, elle plie mais ne rompt pas.

Je vais reprendre ici une photo disponible sur leur site et qui donne une bonne idée comparative, et qui accessoirement m’évite de faire les tests :

Donc si il ne fait pas 25° dans votre atelier (tiens justement parlons en, c’est aussi une résine que je déconseille dans un lieu d’habitation, avec l’imprimante juste à côté de son ordinateur, certes elle émet peu de COV mais ….), donc si il ne fait pas 25° dans la pièce, je vais vous partager le Sheets des paramètres que la marque met à disposition généreusement sur son site internet :

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1VzFjlrQhKc75iaN-Qf0vmsynhNVQGUKttrOVNdgelhw/edit#gid=0

Vous trouverez votre bonheur dans ce doc assez complet. Mais je vous le redis, utilisez le test Ameralb Town afin d’affiner vos paramètres de slicer, je l’ai donc sorti à 18° avec 40s sur les premières couches puis 4s par layers.

3 – Prints et photos :

Pour le fun et parce que Siraya Tech nous parle d’un crochet qui a soulevé une charge de 20 kg, mais laissez moi rire, j’ai relevé le défi et imprimé un crochet trouvé sur Thingiverse, mis à part la base du crochet vraiment inesthétique par un défaut de préparation du fichier – je n’ai pas mis assez de support – il s’est révélé terriblement efficace, dans un premier temps il a traversé en vol plané 5 fois les 10 m de mon atelier : RAS, rien, pas même un éclat, je n’ai évidemment pas de photo de cette expérience mais la suite va vous convaincre :

Et la je vous balance les tests de traction d’un poids, je ne vous recommande pas de faire le dernier, il vous faut un Nozzler’s Child pour faire ce genre d’acrobatie :

8,4 Kg, une blague pour le crochet, mon protocole, tenir 1 min chaque objet en suspension, imaginez ma position, dans une main la corde et dans l’autre l’appareil photo … c’est long une minute …. vous verrez … ici c’est une sangle mais qui a pété peu de temps après avec un poids plus lourd, ensuite j’ai pris une corde.

12 kg, toujours avec la sangle, mon Karcher s’est prêté à l’expérience, franchement la minute fût longue …

20 kg, compresseur plein d’air, ça commence à tirer sur le biceps….. mais test de Siraya validé !

Mais on ne s’arrête pas là, les paris étant pris dans l’équipe de Nozzler, “on charge la mule!” :

27 kg, le bon vieux porte vélo, là je commence à avoir le bras qui tremble, mais le crochet lui tient bon !

49,4 Kg + (oui ce sont les chaussons de mon fiston mais pas que, il y a lui dedans 😉 )

15,4 Kg = 64,8 Kg, autant dire 65kg validés, on va pas chipoter ! et  ….. roulements de tambours : 

Rien, à peine deux traces de friction contre la palette en bois, pas d’éclat, ni déformation sur le crochet.

Voilà, vous remarquerez que j’ai laissé faire un tour complet à la palette, après je n’avais rien de plus lourd à part moi et ma chère et tendre mais qui de son côté n’avait pas vraiment envie de faire partie de l’expérience, à ce jour je me demande encore pourquoi …. 

Les tests se sont enchaînés, quelques jours après l’impression du crochet, avec pour seul temps mort le changement de la sangle à la corde, à mon avis j’aurais pu atteindre les 100 kg mais mon biceps m’a aussi fait remarqué qu’il était présent lors des tests précédents … aïe !

Pour le fun j’ai fait une mini figurine toujours sur ma Phrozen Mini Sonic 4K, il s’agit d’un buste de Maléfique, petite info, la cyanoacrylate ne colle pas sur cette résine, j’ai utilisé de la colle chaude :

Pour finir et lui donner une belle transparence, vous lissez le tout avec du vernis à ongle incolore à 80 cts pièce de chez Action et :

4 – La Siraya Emerald Blu vaut elle le coup ?:

Oui, c’est sûr, c’est une résine haut de gamme, et elle vaut largement son prix, a mon avis, elle n’est pas destiné à la figurine, même si son faible taux de retrait et sa solidité en ferait un excellent support, mais je pense que ça serait passer à travers ses qualités premières et y penser pour des pièces techniques est plutôt plus judicieux selon moi.

Merci à Nozzler et à Siraya de m’avoir fait confiance pour ce test, merci aux designers et concepteurs, toujours plus nombreux à nous proposer des STL sur les sites de partages dédiés. Restez connectés sur nos réseaux et notre Insta ou nous postons régulièrement nos réalisations avec les matériaux testés sur Nozzler, et j’y reviendrai sûrement avec cette résine à la première occasion sur une pièce adaptée.

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo