Résine Water Washable Grise TW19 Resione

Test réalisé par Fitzgérald Duchemin pour Nozzler.fr.

La marque !

Guillaume l’ayant excellemment présentée lors de son non moins excellent test de la résine transparente de la marque (non de code  G217), je lui pique lâchement et sans remords aucun !!
Ben non en fait… je vous invite plutôt à aller lire le test…. Ça me fait gagner des lignes pour un petit aparté avant le test

RESIONE/GODSAID3D et la sécurité

Alors TW19 ? il doit y avoir une explication à cette dénomination codée… mais je ne la connais pas… La seule chose qui est sure, c’est que la TW19 correspond à la résine Water Washable de la marque, et qu’elle existe en transparent ou en gris.
Lavable à l’eau, elle permet également un assemblage facilité des pièces (comprendre une déformation due à la rétractation faible ou nulle), offre un très bon niveau de détails et le risque semble limité lors d’un contact avec la peau ( que l’on évitera malgré tout)

On profitera pour signaler que le site de la marque est très bien fait, et que pour chacune des résines, sont fournis :

  • la fiche technique complète avec toutes les mesures !!!
  • la fiche de données de sécurité (ou MSDS) ou l’on voit que malgré l’aspect lavable à l’eau :
    • il faut éviter le contact avec la peau et ne surtout pas ni avoir decontact avec les yeux, ni ingérer la résine…
    • la résine reste dangereuse pour les entités aquatiques… donc on ne rejete rien dans l’évier !

J’en profite pour rappeler qu’il faut avoir les EPI (équipement de protection individuel) lors de l’utilisation de la résine : lunettes, masques, gants…. Et également en post traitement, les lunettes et le masque lors par exemple du ponçage ou du retrait des supports… 

Un éclat de résine dans l’œil ou de la poussière de résine dans les yeux ou dans les voies respiratoires nécessiteront un « potentiel » passage par les urgences….

Donc sur le point de vue de l’utilisation comme de la sécurité, c’est un sans-faute de la marque qu’il faut saluer comme il se doit.

Test de la ResiOne TW19 Grise

Comme pour le test de Guillaume, je ne peux que constater la qualité de l’emballage.

Chose plus qu’appréciable, en plus de fournir toutes les données sécuritaires, RESIONE inclut une notice, succincte mais claire, de conseils sur le stockage et l’utilisation de la résine, des paramètres d’impression à utiliser en fonction du type de pièces imprimées (rétractation, supports….), mais aussi… les temps d’exposition pour une trentaine d’imprimante !!!
Pour les débutants, c’est vraiment top, et pour les autres, c’est plus qu’appréciable d’avoir une base de départ… bon, sauf quand votre imprimante n’est pas dans la liste…

Pour ma part, je ferai donc les tests sur 2 imprimantes. La Longer Orange 30 et la Qidi Shadow 5 .5S, en me basant sur les temps fournis pour les autres marques.

Pour ce faire, j’utiliserai :

  • le torture test habituel, qui permet de voir ce que la résine permet sur les détails et sur des contours variés…
  • ue pièce tirée d’un diorama que je suis en train d’imprimer, ce sera donc une baby « Black Widow » (le veuve noire des Avengers), 
  • ainsi qu’un petit modèle voronoi, le piggy bank

L’un des avantages des résines grises, sur les modèles comportant des détails, c’est de pouvoir les voir immédiatement, sans attendre le dépôt d’un apprêt ou une mise en peinture.

Pour les conditions de test, elles sont idéales en ce moment, la température, dans mon local d’impression, étant supérieur à 22°c.

Pour la préparation des modèles, je reste fidèle à Chitubox, qui en plus d’être gratuit, répond parfaitement à mon besoin en terme de supports, une fois les réglages adaptés, ce qui est le cas depuis un petit moment.

Concernant les temps d’impressions, je me base sur le document communiqué et je me lance… à un bémol près…
Par expérience, les temps communiqués par les fabricants sont souvent optimistes.
Je rajoute donc toujours du temps, désormais, si un fabriquant préconise en temps de l’ordre de 5/6s par couches… sauf si il s’agit de résine dites « rapide »  , pour des couches de 0.5µm, je descends rarement en dessous des 7-8s/couches.
Les temps de 6s correspondant souvent à des hauteurs de couches en 0.25µm.

Place aux Tests… !

À l’ouverture, l’odeur de la résine est très faible, ce qui semble correspondre aux dires de la marque, quant à la faible contenance en COV (les composés volatiles), souvent responsables de l’odeur, et des potentiels problèmes de gènes respiratoires.
La résine est grise (heureusement), légèrement plus foncées que les autres que j’ai eu l’occasion d’essayer. À température ambiante (entre 22 et 25°c), elle est bien fluide.
On mélange bien pour répartir les pigments…mais on évite de secouer la bouteille façon Oran… sinon, on aura plein de jolies bulles pas esthétiques à l’impression…
Ce qui me fait penser que je vous parle des techniques de mélange des résines à l’occasion.

Je commence donc avec le torture test, en dimensions réduites comme d’habitude, pour gagner du temps.
En me basant sur les temps préconisés, je devrai tourner autour des 6s /couches…
S’agissant d’un test, malgré ce que j’ai indiqué juste au dessus, je prépare donc un fichier en 6s/couches…. Mais je prévois également un fichier à 8s/couche et même 10s/couche….
Le test montrera que j’ai raison….à 6s/couche… c’est malheureusement un échec…


Alors qu’à 8s/couche, le résultat est impeccable…l’impression est qualitative et très détaillée, malgré la réduction du modèle à 66%

Une fois le torture test passé, j’attaque la suite du programme, avec le piggy bank (sans support) et la veuve noire.
Dans les 2 cas, avec ou sans support, les résultats sont également parfaits à 8s/couche. 

Au niveau du post traitement, rien à dire de plus.
Le lavage se passe sans problème, que ce soit à l’alcool, ou à l’eau !
Effectivement, Water washable ne limite pas le lavage à l’eau, on peut également utiliser de l’alcool. Et pour rappel, le lavage à l’eau n’inclue pas de remettre l’eau du lavage dans les eaux usées… À l’alcool ou à l’eau, merci de récupérer le liquide, de la faire évaporer pour séparer la résine résiduelle ou d’emmener le tout à la déchèterie pour un traitement correct !

Les résultats sont concluants, ce qui permet d’arriver à…

La conclusion

RESIONE, avec la TW19 grise -résine lavable à l’eau -, nous offre un excellent produit.
Les modèles obtenus sont très fins et bien détaillés, ce que permet de voir immédiatement la couleur grise.
Les côtes sont parfaitement respectées, sans déformation aucune, ce qui confirme la facilité à assembler les pièces obtenues (la Veuve noire par exemple malgré la finesse des pièces). Pas besoin de poncer à droite ou à gauche pour ajuster, ça s’emboite facilement et parfaitement.
Pour des applications nécessitant de la précision, c’est idéal !

Que ce soit à l’alcool ou à l’eau, le rendu est parfait, pas de brillance ni de zone « collante » . À noter que je reste sur un lavage ultrason eau/Mr Propre, puis un rinçage à l’alcool ou à l’eau (dans ce cas) en utilisant un mélangeur magnétique de labo avant de passer au curing.

Il faut donc  juste penser à utiliser les temps « optimistes » communiqués uniquement comme référence et les adapter/étalonner avec la réalisation d’un petit test.
Hormis ce point de détail, qui reste obligatoire avec toutes les résines, c’est un quasi sans-faute sur toute la ligne. En plus cette  résine est photosensible sur une gamme étendue, de 385 à 405nm, et peut donc fonctionner sans problème avec beaucoup d’imprimantes du marché.

Modèles du test :

Test de torture spécifique résine :
https://www.thingiverse.com/thing:2682557

Piggy bank :
https://www.thingiverse.com/thing:437576

La veuve noire est incluse dans un pack « Marvel Babies » vendue sur FB.

NOZZLER