Test Résine UV Elegoo Ceramic Grey Water Washable

TEST RÉALISÉ PAR GUILLAUME MERCIER POUR NOZZLER.

Salut à tous les fidèles lectrices et lecteurs de Nozzler. On se retrouve ensemble aujourd’hui autour d’un petit test de la résine Elegoo Ceramic Grey water washable. 

Je ne vais pas m’éterniser sur la présentation de la marque, notre testeur et estimé confrère Fitzgerald l’a déjà très bien fait dans un précédent article que vous avez du dévorer. (Lien pour les retardataires)

Elegoo fait encore parler d’elle en cette rentrée avec la sortie fracassante de la Saturn leur nouvelle imprimante 3D résine avec écran 4K monochrome et leur célèbre Mars en version 2 monochrome, ce qui met un grand coup de pied dans la fourmilière du petit monde de l’impression résine et nous prépare une rentrée mouvementée autour des imprimantes LCD, mais c’est un autre sujet….

Pour ma part j ai eu la chance de recevoir en test la résine Standard Water Washable Gris Ceramic.

1- Unboxing/Présentation :

L’emballage est vraiment bien, on retrouve toutes les informations d’usage sur le carton : 

Bon comme toute les marques, Elegoo n’échappe pas à la règle en étant super large sur les valeurs normales d’expositions (normal exposure 5-15s).

La bouteille est emballée dans un étui protecteur gonflé et accompagné d’un petit pinceau pour frotter vos prints lors du nettoyage à l’eau. Si je peux me permettre une critique ici : je préférerais un filtre dans chaque paquet plutôt qu’un pinceau qui chez moi finissent par s’entasser comme j’utilise un nettoyeur ultrason 😬.

On remarque un large goulot très pratique pour verser la résine dans le VAT.

La résine présente juste une toute petite odeur, non agressive. Elle est donc lavable à l’eau en sortie de l’imprimante, ce qui élimine un produit chimique de post-traitement, cependant nous l’avons déjà dit :

L’eau de traitement des impressions résines se traite exactement comme l’alcool iso, et surtout : merci de ne pas la rincer directement dans l’évier ! Merci de récupérer l’eau de rinçage et de l’amener en déchèterie !

2- Caractéristiques :

La résine est fluide, liquide, le dosage des pigments est bien maîtrisé, il en résulte une belle couleur grise intense.

Elle ne bulle quasiment pas lorsqu’on la verse délicatement dans le VAT.

Le taux de rétraction, qui m’a été fourni par la marque se situe entre : 3.72-4.24 %. Soit plus proche de 4 que de 3%. Paramètre à prendre en compte si vous devez travailler sur une grande précision, cette résine ne le permet pas à tous les coups. J’ai eu quelques surprises lors de mon test.

En effet quasi systématiquement sur les pièces évidées avec une paroie de 2mm il est apparu des fissures pendant le curing et le séchage de la pièce.

Mais aussi quelques soucis sur des pièces pleines : 

Bref, à savoir donc travaillez bien vos valeurs d’impressions sur vos machines en testant sur un petit print avant de vous lancer et rester sur une valeur supérieure à 3mm d’épaisseur de paroi si vous évidez vos pièces. 

Entre nous j’aurais beaucoup de mal à vous donner une valeur exact de temps d’exposition standard par couche, ce qui explique sûrement aussi le large écart recommandé sur l’emballage.

Sur ma Longer Orange 30 j’étais donc sur 8s par couche en 0,025 et 9s par couche en 0,05, si vous avez un doute en 0,05 sur votre machine mettez directement 10-11s sur un layer de 0,05.

3- Les prints : 

J’ai donc imprimé plusieurs pièces, toutes en 0,025 d’épaisseur de couche sur mes deux Longer Orange 30 :

Actarus, d’Alfredo Marchese Iezza, STL payant, que vous pouvez lui commander directement, dû au taux élevé de rétraction de la matière j’ai eu des jointures difficiles et parfois l’inverse un peu trop de jeu, cela dit je vous laisse juger par vous même :

Ensuite j’ai sortie un Pikachu dopé aux stéroïdes, dont je ne me souviens plus de la provenance (j’ai parfois une boulimie de téléchargement de STL et j’en oublie leur provenance, je m’en excuse auprès des designers) : 

Les défauts du socle sont dûs à un mauvais slicing de ma part dans Chitubox. On peut voir la belle couleur grise sur ces photos.

Je n’en aurais pas fait plus avec les 500mL de test étant donné malheureusement le taux élevé de déchets et de pièces fendues en faisant des paroies trop fines dans toutes les pièces évidées d’Actarus.

4- Conclusion :

Résine standard water washable d’entrée de gamme, parmis les plus abordables en terme de tarif. Inégale dans les résultats obtenus entre les impressions, les déchets coûtent très cher en impressions résine et c’est vraiment un facteur à prendre en compte, dommage. Lavable à l’eau certe…. 

Je remercie Nozzler et Elegoo pour m’avoir fait confiance pour ce test. Je remercie les designers qui nous sortent sans arrêt des STL de dingues pour les dingo de fan-art comme moi (maintenant vous me connaissez 😉). N’oubliez pas notre compte Instagram où vous verrez nos réalisations complètement finies et peintes, ainsi que notre YouTube. À très bientôt pour un nouveau test sur www.nozzler.fr

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo