Test Résine Elegoo ABS-Like Blanche

Test réalisé par Fitzgerald Duchemin pour Nozzler.

ELEGOO Inc. :

Elegoo est une société chinoise, fondée en 2011 et localisée à Shenzen.
Son activité est dédiée aux matériels « open source », qu’elle développe, produit et commercialise dans son usine.
D’abord connue pour son activité sur les produits électroniques de type arduino, et la petite robotique, elle a investi depuis plusieurs mois le domaine de l’impression 3D, un peu sur le filament… mais surtout sur la résine et l’impression de type SLA.
C’est dans ce cadre que ce test est réalisé.
Test de le résine « Blanche » ELEGOO de type ABS like

Première « impression » (jeu de mot Maitre Capello….), la résine ELEGOO ABS like est très fluide, et…. très odorante… ce qui sera confirmé par la suite.
Le mélange ne pose aucun problème, et il ne semble pas y avoir de problème d’uniformité.
D’ailleurs, même après plusieurs jours dans le VAT, elle semble garder cette « uniformité ».
On prépare les modèles… on y va !

Comme j’en ai pris l’habitude, j’utilise le bien nommé « Resin Printer Torture Test by Garage_Science », et je corse la difficulté en réduisant de 50% dans toutes les dimensions, ce qui me permet d’imprimer plus rapidement…
La boite indique un temps d’exposition allant de 5 à 15 S, s’agissant d’une résine claire, donc moins pigmentée, je me doute que le temps que j’utilise de base avec une résine chair par exemple… sera rallongé quelque peu.
En consultant les différents tableaux de référence des temps, cela confirme mon intuition : pour une couche standard de 50µm, les temps relevés par des utilisateurs vont de 10 à 15s.

Je prépare mes modèles de test sur un pas de 2s, en partant de 6S (mon temps de base) jusqu’à réussir à imprimer le modèle, donc 6s, puis 8s, puis…
Pour tous les tests, j’utiliserai 6 couches de base, sur des temps multiplié par 10.
Le modèle est incliné à 60% sur l’axe Z, avec ajout de support en mode automatique (mais j’utilise une forme pré configurée), pour un temps d’impression allant de 1H30 à environ 2H pour chacun des tests.
On démarre dans l’ordre…. Et ce qui était pressenti arrive… échecs sous les 10s…

Test 6s
Test 8s
Test 8s 2

Un premier résultat cohérent est obtenu à partir de 10s…
Mais c’est à 12s que le résultat est parfait :

Les ponts sont clean, toutes les inscriptions sont lisibles – et ce malgré le facteur de réduction – , et surtout, la pièce est complètement imprimée.
Sur ce point, la résine est très précise et donne un très bon rendu.

Après nettoyage et curing, la pièce conserve un léger brillant sans être collante… mais… garde une certaine odeur…. Pas autant que la résine liquide ni autour de l’imprimante (heureusement mon imprimante est dans le garage), mais on la sent malgré tout.
La pièce imprimée est solide, les petits composants ne bougent pas et ne s’arrachent pas malgré leur taille réduite.
La pièce est tombée plusieurs fois (volontairement) sans détérioration apparente, au contraire des résines standards où la chute résulte en une pièce cassée nette ou en plusieurs morceaux !
Le temps d’utilisation de la résine étant déterminé… je passe à une impression « plaisir »….
La résine est bien blanche… elle conviendra sans problème aux adeptes de lithophanie, mais mon Loulou vient d’avoir Luigi’s Mansion 3… Blanc… Fantôme ??
Je vais donc tester la résine sur « Polterpup », le chien qui accompagne Luigi dans ses aventures fantomatiques.
Je prépare le modèle avec la recette définie à 12s par couches, en mettant les 6 premières couches à 120s.
On lance et on attend quelques heures… pour obtenir un résultat qui me convient en tous points. Je vous laisse juger sur les photos :

Le modèle est bien blanc (heureusement 😉 ), le rendu est bien lisse et détaillé.
Comme pour le test de torture, un léger brillant persiste après le post traitement… ce qui n’est pas forcément désagréable pour ce type de pièce.
Un petit test montre que même sans préparation, la peinture accroche bien, ici un rouge Vallejo :

En conclusion :

Sur mon précédent test, j’avais indiqué que le temps de traitement long était rédhibitoire pour ma part, ayant des résines équivalentes, avec un temps de traitement plus court.

Dans le cas de la résine Elegoo « ABS like » blanche, les temps sont peu ou prou équivalents, mais correspondent à ceux des autres utilisateurs, mais aussi aux temps constatés sur les résines blanches d’autres marques, certaines atteignant ou dépassant même les 15s…
Et vu le résultat obtenu, on ne lui en tiendra pas rigueur !
Dans le cas présent, les pièces sont parfaitement détaillées et solides. Je n’ai constaté aucun décollement, que ce soit sur le plateau ou en cours d’impression, entre les couches !

Par contre, si cette résine devait avoir des défauts, je lui en trouverai 1…
Sa forte odeur, sous sa forme liquide ou dans l’imprimante. Fort heureusement, l’odeur s’estompe après post traitement, mais elle reste malgré tout perceptible.
À noter, qu’au niveau de ses caractéristiques, Elegoo indique une rétractation assez élevée, 7.1% !
Alors que d’autres marques communiquent sur du 2% et moins…

Mais dans les faits, il n’y a pas de problèmes à ce niveau… les mesures données sur CHITUBOX et les mesures réelles sont identiques sur le test.

Pour finir, en quelques mots, la résine ELEGOO White « abs-like » est une très bonne résine, un peu lente et odorante, mais qui donne des pièces précises et solides.

Modèles du test :
Polterpup, le chien fantôme issu de ce modèle :
https://cults3d.com/en/3d-model/art/luigi-s-mansion-fan-art-toy
Test de torture spécifique résine :
https://www.thingiverse.com/thing:2682557

Tests réalisés sur Longer 3D Orange 30.

Merci à Elegoo qui nous a envoyé cette bouteille de résine afin de réaliser les tests.
N’hésitez pas à nous rejoindre sur les différents réseaux, InstagramFacebookYoutubeTwitter

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo