Graveur Laser ORTUR 15W

TEST RÉALISÉ PAR GUILLAUME MERCIER POUR NOZZLER.

Le petit graveur Laser ORTUR : le Laser Master

Ayant toujours d’excellents contacts avec la marque ORTUR, celle-ci m’a proposé de faire un petit test de leur dernier petit graveur laser pour Nozzler.fr. Nous avons accepté avec plaisir cette marque de confiance et essayé de relever le challenge. 

Je vais tout de suite me mettre à l’aise : je ne suis pas du tout un expert et j’ai découvert l’outil en même temps que je rédigeais et que je bossais avec, j’ai dû ingurgiter pas mal de review différentes et pour la plupart en anglais pour savoir un peu de quoi on cause là … l’article sera donc perfectible et évidemment comme toujours ouvert aux critiques et voir même aux infos potentielles que vous seriez en droit d’attendre et que j’aurais zappé. Voilà en petite intro perso 😉

1- Descriptif Général :

Voici donc les infos générales fournies par la marque Ortur

Marque : Ortur
Numéro de modèle : Laser de 15 W en puissance électrique d’entrée avec une puissance de laser de 4,5W(existe en version 7W et 20W)
Type : Machine de Gravure Laser et découpe laser
Matériel : Aluminium (rails des Axes X,Y) + Acrylique (pieds du graveur)
Longueur d’onde Laser (nm) : 440nm-450nm
Puissance De Laser : 15 W (entrée 12 V 0.75A), puissance lumineuse : 4,5W
Puissance fournie Par : Adaptateur secteur 12V 3A
Poids du produit : 1.5 kg
Poids du paquet : 2.35 kg
Taille du produit (L x L x H) : 38.70×27.20×13.30 cm / 15.24×10.71×5.24 pouces

La liste des pièces qu’on trouve dans le carton : 

[1 x plaque acrylique, 4 x plaques en bois] : afin de faire les tests au démarrage
1 x clé, 
6 x attaches de câble, 
1 x adaptateur d’alimentation, 
[4 x attaches d’angle]+ patins antidérapants : pour fixer le Laser Master sur un support si vous le souhaitez,
[1 x marqueur de tableau blanc] : je laisse la surprise pour plus tard, mais on comprend rapidement à quoi il va servir,
[1 x pinceau] : pour retirer les résidus brûlés par le laser,
4 x M5 écrous et rondelles, 2 x M3x16 vis.
1 notice de montage + un référentiel des puissances et vitesses conseillées sur différents matériaux.
1 paire de lunettes de protection verte,
1 câble USB,
Les deux axes déjà montés avec les moteurs pas à pas et les courroies (cf photo)
Le laser de 15W.

Lors de mes échanges avec mon correspondant ORTUR j’apprends donc qu’ils ont souhaité faire un graveur aussi rapide que précis. C’est aussi un graveur laser portable et c’est vrai que ça peut poser question dans l’intérêt mais j’y reviens plus loin vous verrez que c’est sympa.

2-Points particuliers :

  • Le graveur est équipé d’un accéléromètre intégré, c’est un système de sécurité qui permet de stopper le laser lorsque la machine s’incline, elle arrête donc automatiquement et permet d’éviter de potentiels dommages dû au laser.
  •  Prise en charge du logiciel open source GRBL pour contrôler le laser et ses différents paramètres, pour faire cours c’est le Cura de la gravure laser (j’espère ne froisser personne mais j’utilise les références que je maîtrise)
  • la protection par induction de la température laser.
  • une carte-mère 32 bits avec puce STM32, qui le différencie ici par rapport à la majorité des autres graveurs de cette catégorie qui en général sont sur des 8-16bits.
  • un deuxième système de protection et de sécurité : si votre ordinateur bug où s’arrête pour une raison x ou y dans le guidage du graveur laser et qu’il cesse de bouger, le faisceau laser s’arrêtera automatiquement. Je trouve cette option hyperpratique et qui m’a sauvé pas mal de fois avec mon vieux PC un peu déconnant parfois,
  • un troisième système de protection et de sécurité : afin de cadrer le sujet ou de faire le point sur le focus on envoie juste de la lumière, celle-ci s’éteint aussi automatiquement après quelques minutes d’inactivité,
  • profil en aluminium pour les axes X, Y et acryliques pour les pieds du graveur,
  • la zone totale de gravure représente un rectangle donc, de 160x150mm. Ce qui est une limite honnête à mon sens pour maintenir un axe X droit et fiable.

3-Installation :

Bon et bien alors là pas de prise de tête, franchement je devais faire une vidéo du montage mais les pièces sont pré-assemblées, j’ai eu besoin de seulement 10 minutes pour monter et installer la machine. Je donne de suite les conseils de montage qui me sont venus automatiquement de l’impression 3D, vous allez comprendre : 

1- on vérifie qu’il n’y est pas de points durs sur la longueur totale des deux axes, si souci on desserre les excentriques d’un quart de tour et on revérifie,

2- on regarde la tension des courroies, résistantes sur un quart de tour à la main,

3- spécifique à la machine : on s’attarde ici sur l’horizontalité de l’axe X avec un petit niveau à bulle et on le règle en desserrant et resserrant les vis qui sont sur les deux pieds en acrylique. C’est un peu le Leveling de la machine qui va permettre d’avoir un focus de la lumière laser nickel sur l’ensemble de l’axe X.

4- un petit coup d’oeil les end-stop afin de vérifier qu’ils font leur job.

Et c’est terminé pour la partie mécanique et petit réglages d’usage pour un bon démarrage. Ces astuces ne sont pas expliquées dans la notice et je trouve ça un peu dommage, c’est mon bon sens et l’habitude de monter des imprimantes 3D qui m’ont permis d’emblée de vérifier ces points du montage.

4-Utilisation, le logiciel GRBL et les paramètres :

Alors en premier lieu il vous faudra installer les drivers fournis, vous pouvez les trouver dans la section «fichier» de la page Facebook d’Ortur. Nous les mettrons aussi à disposition sur le site Nozzler.fr, ainsi que le dernier Firmware de la carte 32bits.

Une fois ça fait, télécharger le logiciel GRBL qui va piloter via câble USB fournie votre laser et «Slicer » vos images à graver.

Avant de vous lancer vérifiez bien le focus du faisceau laser en tournant la lentille de manière à obtenir le plus petit point lumineux possible, il y a une fonction spéciale sur le soft qui permet d’avoir un point lumineux qui ne comporte aucun risque en sorti de la lentille, puis vous ajustez en tournant de droite à gauche ou inversement. Easy!

Le logiciel vous permet : 

  • D’ajuster la vitesse (0-3000 mm/min) et la puissance (S0-S1, 000) pour la gravure et/ou la coupe
  • La reprise de gravure après que  les systèmes de sécurité se soient enclenchés
  • Laser GRBL est le logiciel de gravure le plus téléchargé au monde, il peut importer des images de différents formats, vous pouvez les éditer dans PhotoShop, Inkscape, CAO, etc
  • Il gère une tonne de formats images : NC, DXF, BMP, JPG, PNG
  • Il tourne sur Win XP, Win 7, Win 8, Win 10,
  • Taille de l’image max : 2000×2000 pixels sur un pas de point de 0.075mm
  • matériaux : bois, bambou, carton, plastique, cuir, PCB, aluminium, métal peint…… et verre ! Et oui j ai réussi à graver du verre au point qu’Ortur ma demandé une photo pour preuve 😉

5- Conclusion :

J’ai beaucoup aimé découvrir ce genre d’appareils, on peut lui imaginer une tonne d’utilisation pratique, il est rapide et très sécurisé.

Cependant, les quantités de fumées et de micro-poussières le cantonnent à une utilisation en atelier ventilé, l’idéal serait donc un caisson ventilé/filtré.

Ortur a fait du super-boulot avec cette petite machine, preuve encore du sérieux de cette société. 

6- Note de sécurité et recommandations d’usage :

1. Port des lunettes de protection lors de l’utilisation de la machine, celles fournies fonctionnent très bien,

2. Ne pas toucher l’émetteur laser avec votre main, sinon risque de brûlures.

3. Veuillez éviter un fort impact sur la machine.

4. Attention aux enfants et animaux domestiques

5. La machine de gravure laser ne peut pas être appliquée directement sur un objet réfléchissant comme un miroir, ce qui peut causer des blessures à l’opérateur ou brûler le laser.

6. Ce produit n’est pas recommandé pour la coupe industrielle.

7. Ne surtout pas utiliser dans un endroit clos et mal aéré.

8. Si vous avez des imprimantes ou tout autres machines avec des ventilateurs de refroidissement, ne pas faire tourner le laser lorsque ces machines tournent, les micro-poussières de la gravure vont aller se loger dans les ventilateurs et les parties électroniques de vos appareils.

9. Si vous devez rester dans la pièce je vous recommande de porter un masque à cartouche, les vapeurs et poussières sont fines et hautement toxiques surtout si vous gravez une surface peinte.

Maintenant place aux photos (nous ferons un petit mix de quelques vidéos sur notre chaîne YouTube prochainement, mais plusieurs Youtubeur ont déjà posté…)

Nozzler sur plaque alu peinte

Nozzler sur plaque de verre préalablement teintée au marqueur noir.

Alu anodisé rouge, comme il réfléchit la lumière laser, un coup de marqueur noir et le tour est joué.

Plaque acrylique transparente, utilisation du marqueur noir requis aussi.

Acrylique noir, idéal pour faire des petits porte clefs personnalisés, gaffe aux vapeurs lors de la gravure.

Dessous de plat (ou planche à découper) en bambou sur le thème de mes deux méchants favoris.

Découpe d’un contre-plaqué de 3mm

Nozzler sur Alu brillant grâce au feutre noir.

Sur plaque alu peinte.

Nozzler sur contre-plaqué.

Pour les dernières images, j’ai profité de la «mobilité » et de la taille réduite de l’appareil pour décorer mon bureau à l’atelier:

Une dernière photo qui a son importance,  je réalisai les gravures en même temps que je faisais tourner une de mes imprimantes 3D, malgré une aération et toutes les fenêtres ouvertes de l’atelier voici le résultat sur le ventilo matière (je vous laisse imaginer les autres…), on a même retrouvé la ligne de poussière dans le sujet imprimé :

Voilà…. donc masque et aération, ou alors caisson ventilé/filtré sont indispensables, sinon….

Je remercie Nozzler.fr et Ortur de m’avoir fait confiance pour ce test. L’ensemble des images gravées sont sortis de la recherche Google images.

À bientôt pour un nouveau test pour Nozzler.

Je suis dispo en MP si besoin comme d’habitude.

NOZZLER