Cosmyx3D, le savoir-faire à la Française ?

Bonjour à toutes et tous.
Si vous nous suivez régulièrement, vous savez que l’équipe NOZZLER apprécie la 3D (forcément), ainsi que la qualité… Alors quand on a les 2 couplés à un projet localisé en France qui s’inscrit dans le tissu social, on adore !

Ayant des liens avec l’excellent fabricant de filament français CAPIFIL, nous avons profité d’un passage au salon 3D PRINT Paris pour les voir sur leur stand et prendre contact avec COSMXY3D qui partageait leur stand !
Une bonne chose, car nous avions déjà repéré leur produit phare depuis un petit moment.
Étant quasiment voisin, je vous fais donc profiter d’un échange in situ avec Anthony, le président de “VS Projects” et Visière Solidaire, et sa non moins sympathique équipe : une petite société qui a une grande vision !

Tout n’a pas commencé avec une souris… mais avec le COVID !

Il y a quelques mois, en plein cœur du premier confinement COVID, un élan national est né afin d’équiper les personnels hospitaliers de visières de protection… Point de départ de l’association « Visière Solidaire ». Les besoins étaient grands et nécessitaient un fort besoin de répétabilité et d’automatisation pour répondre à la demande. Devant l’absence de solution disponible, ce petit groupe de makers, tout en gérant son parc de 60 imprimantes, s’est mis dans l’idée de concevoir sa propre solution : une imprimante répondant à leurs contraintes et plus encore.
Au sein de la communauté d’agglomération du Val d’Yerres, le groupe s’est donc constituée en société, épaulant l’association, afin de se donner les moyens d’aboutir à la construction et à la commercialisation de ce nouveau modèle d’imprimante, tout en gardant l’esprit de solidarité qui l’anime, en y associant le tissu local, avec pour cible, une solution innovante respectant un haut niveau d’exigences.

La NOVA !

En se basant sur les critères définis, il y a quelques mois, l’équipe a mis au point une base d’imprimante 3D dans l’optique d’être qualitative tout en y offrant répétabilité et simplicité, à l’instar de PRUSA : être utilisable par tous en quelques clics, sans besoin d’être un maker averti !
Les itérations et les évolutions de cette base ont abouti à la NOVA, arrivée sur le marché il y a quelques mois, pour équiper tant les TPE et les PME que quelques grands groupes (Dont Total et… mince, c’est quoi ce point lumineux rouge sur mon torse… on me souffle dans l’oreillette que je ne dois rien ajouter…), mais sans oublier les makers avertis, donc toute personne souhaitant imprimer rapidement et simplement sans avoir besoin de mettre ses mains dans le cambouis ou d’upgrader sa machine à tout va :
« En haut du cahier des charges : la capacité d’une imprimante 3D à allier efficacité et haut rendement, même avec un important volume d’impression, des fonctionnalités facilitant la fabrication 3D à tout type d’utilisateur (industriel, artisan, maker, enseignant, personnel de santé). Et enfin, être compétitif en termes de prix. En bref, notre imprimante 3D française Nova a été pensée pour optimiser votre expérience de fabrication additive. » (source : la site de la marque)

Et niveau technique !?

Dans les faits, L’équipe COSMYX fait le choix de produire majoritairement en France ou en Europe, avec des matériaux de choix, afin de garantir l’efficacité de leur solution et un minimum d’intervention. Si l’on, fait un point rapide :

  • Un châssis acier produit (assemblage, mise en peinture) provenant de Normandie
  • Un pré-câblage électrique réalisé par une société Essonnienne.
  • Un système d’extrusion produit en Europe, et bientôt plus localement
  • Des rails linéaires suisses (le haut de gamme)
  • Un pilotage réalisé via une interface tactile de grande dimension (7’’) avec un Raspberry 4 et une carte SKR 1.4 pro (les 1% non EU), sur un OS largement optimisé.
  • Et des innovations, des pièces imprimées en polycarbonate, un assemblage « made in FR », une conception en H-BOT mono courroie…

Elle a tout d’une grande et plus encore !
Et tout ça, dans un très bon esprit, avec toujours l’idée de l’associatif, du partage, de la solidarité : Les locaux de la société serviront prochainement pour héberger un FABLAB ouvert aux particuliers et aux entreprises locales afin de permettre l’accès à l’impression 3D à moindre coût…

Je reviendrai plus en détail prochainement sur le sujet, lors du test de cette machine.
Je peux déjà vous dire de ce que j’ai vu, que les solutions et les pièces de choix garantissent un haut niveau de fiabilité, en utilisant une architecture minimisant au maximum les mouvements inutiles, et des choix permettant un entretien réduit et des interventions rapides!
L’OS et les cartes permettent une interface fluide, rapide et simple, tout en permettant d’intervenir à distance : la NOVA est connectée aux serveurs de COSMYX, afin de permettre la maintenance et la mise à jour de la machine : le déploiement de nouveaux profils, la mise à jour de fonctions, de l’OS… La marque privilégie SuperSlicer, fournissant pléthore de profils machine et filament, avec bien évidemment télé-versement du gcode.
Et pour garantir tout ça, l’équipe a conçu une architecture rigide et assure elle-même l’assemblage sur une base de tolérances drastiques : tout est mesuré plusieurs fois très précisément, parfois au centième de millimètre.

Franchement, l’équipe ne s’économise pas et se donne les moyens d’avancer. Ils pourraient se dire, « on l’a fait » et se reposer sur leurs lauriers… mais loin de là, ce n’est pas leur état d’esprit !
Alors, si vous passez sur un des nombreux salon 3D sur lesquels ils participent, n’hésitez pas à aller à leur rencontre tant ils aiment à partager leur vision !

Article réalisé par Fitzgérald Duchemin

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo